Avec régularité la S.F.M.C. porte à votre connaissance des thèmes d'actualité dans le monde ayant pour objet les urgences collectives, les catastrophes, les désastres et crises sanitaires. Vous pouvez participer à cette collecte d'information en adressant commentaires, photos, articles ou présentations au Web Master. D'avance, merci.

Tuerie de masse, Crimée, 17 octobre 2018

Tuerie de masse en Crimée,17 octobre 2018

Fusillade en Crimée , 17 octobre 2018

Le drame est survenu vers midi à Kertch, ville située à l’extrémité orientale de la péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014, quand des coups de feu et des détonations ont retenti dans l’établissement scolaire. L’auteur présumé de cette fusillade serait un élève inscrit en 4e année, Vladislav Rosliakov, 18 ans, retrouvé mort dans la bibliothèque. Selon les autorités locales, il se serait suicidé par balle.
La Crimée était sous le choc, mercredi 17 octobre, après l’effroyable tuerie dans un lycée technique qui a entraîné la mort de dix-neuf personnes, jeunes pour la plupart, et en a blessé trente-sept autres, selon le dernier bilan communiqué en fin de journée.

https://www.lemonde.fr/international/article/2018/10/17/crimee-ouverture-d-une-enquete-pour-acte-terroriste-apres-une-explosion-dans-un-college_5370783_3210.html
https://www.lepoint.fr/monde/une-attaque-dans-un-lycee-en-crimee-fait-au-moins-19-morts-17-10-2018-2263814_24.php
https://fr.sputniknews.com/russie/201810171038533034-attentat-crimee-explosion-fusillade/
https://www.cnews.fr/monde/2018-10-17/attaque-en-crimee-au-moins-19-morts-dans-une-tuerie-dans-un-college-797464

Analyse
Cet événement considéré initialement d’acte de terrorisme, a été requalifié rapidement en tuerie de masse, type « USA ».
En effet il en a toutes les caractéristiques :
-survenue dans un établissement scolaire par un de ses élèves âgé de 18  ans  ;
– agresseur agissant seul ;
– préparation « soigneuse » de l’événement par le choix des armes et munitions ;
– tir généralisé sans autre motivation que d’atteindre le plus grand nombre de personnes ;
– suicide de l’agresseur sur les lieux.

Les tueries de masse sont rares en Russie , cependant depuis quelques temps ont été signalées des agressions collectives par des armes blanches .
Pas de précision sur la gravité des blessures, ni sur l’organisation des secours, il semblerait que le transport rapide par des moyens ordinaires, voire des moyens de fortune  (autobus) ait été privilégié.

René Noto