Avec régularité la S.F.M.C. porte à votre connaissance des thèmes d'actualité dans le monde ayant pour objet les urgences collectives, les catastrophes, les désastres et crises sanitaires. Vous pouvez participer à cette collecte d'information en adressant commentaires, photos, articles ou présentations au Web Master. D'avance, merci.

Information Zika du Min San

Mise au point du Ministère de la Santé

Maladie à virus Zika
publié le 21.12.15 mise à jour 23.03.16
Adresse web

Extraits

Le virus du Zika se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire d’une piqure du moustique du genre Aedes dont Aedes aegypti et Aedes albopictus.
Lors d’une piqure, le moustique prélève le virus sur une personne infectée. Après un délai d’incubation chez le moustique de l’ordre de quelques jours et à l’occasion d’une autre piqure, le moustique peut transmettre le virus à une personne saine.

Symptômes de l’infection à virus zika
Dans une très grande majorité des cas, la maladie provoque peu de symptômes ou même l’absence de symptôme. L’évolution est le plus souvent rapidement favorable avec une guérison spontanée en 2 à 7 jours.
Lorsque des symptômes apparaissent, ils sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées et se manifestent dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique.
Le Zika peut également se manifester par une conjonctivite ou par une douleur derrière les yeux, ainsi que par un œdème des mains et/ou des pieds. La fièvre apparaît peu élevée et transitoire.

Traitement de l’infection à virus zika
Il n’y a pas de traitement antiviral spécifique, ni de vaccins actifs sur le virus Zika.
Un traitement symptomatique est, en revanche, recommandé : il s’agit d’antalgiques contre la douleur et la fièvre du type paracétamol.
Les anti-inflammatoires ne sont pas indiqués.
L’utilisation d’aspirine est fortement déconseillée en raison des risques de saignement.
Il est recommandé de boire beaucoup pour éviter la déshydratation.
Il n’y a pas de spécificité du traitement pour l’enfant, les personnes âgées ou la femme enceinte chez lesquels le traitement sera également symptomatique.

Complications
Deux types de complications ont été décrites : des complications neurologiques, dont le syndrome de Guillain-Barré (SGB), et des malformations congénitales, incitant à une vigilance spécifique en cas d’épidémie de Zika.
Augmentation des malformations congénitales
L’hypothèse d’une relation de cause à effet entre la recrudescence de cas de microcéphalies fœtales ou néonatales et une infection par le virus Zika chez la mère est probable.

Pour en savoir plus cliquer sur Adresse web  ou utiliser :
http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/virus-zika