Avec régularité la S.F.M.C. porte à votre connaissance des thèmes d'actualité dans le monde ayant pour objet les urgences collectives, les catastrophes, les désastres et crises sanitaires. Vous pouvez participer à cette collecte d'information en adressant commentaires, photos, articles ou présentations au Web Master. D'avance, merci.

Formation de med cata en Côte d’Ivoire

60 médecins Ivoiriens formés à la médecine de catastrophe

60 médecins issus des services de santé et de protection civile du district autonome d’Abidjan ont reçu leurs certificats de formateurs des mains du gouverneur du district d’Abidjan, Robert Beugré Mambé.

Les bénéficiaires ont été formés en médecine de catastrophe. Cette formation est le fruit d’un partenariat entre Abidjan et Paris s’est tenue du 14 au 17 juin dernier, dans les locaux du service d’aide médicale d’urgence (SAMU) d’Abidjan, et a été dispensée par deux experts français, le Pr Jean-Louis Pourriat et le Dr Claude Lapandry, de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (Aphp).

 

Les apprenants ont, entre autres, été formés sur l’intérêt d’une bonne organisation et coordination entre les services de secours d’urgence et de 1er contact et les services d’accueil, sur les échanges d’expériences des attentats de Paris et de Grand-Bassam. Les médecins formés ont eu pour mission de relayer les connaissances reçues dans leurs différentes bases, pour permettre à un grand nombre de médecins d’être efficaces en cas de sinistre.

Le gouverneur Mambé, après avoir félicité les formateurs et l’ensemble des participants, a indiqué que le district autonome d’Abidjan s’est engagé depuis toujours à prendre toutes les dispositions utiles, en synergie avec les acteurs de la santé et de la protection civile, pour être actif dans le chaîne des secours en cas de catastrophes aussi bien naturelles que d’origine terroriste. En plus, dira-t-il, au moment où la Côte d’Ivoire s’apprête à accueillir avec beaucoup de fierté des événements d’envergure, à savoir les jeux de la Francophonie en 2017 et la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. Des événements de masse par excellence, où il sera important de disposer de compétences avérées en prévention et en gestion de catastrophe, a mentionné M. Membé.

Rappelons que la médecine de catastrophe est une médecine de masse (grand nombre de victimes), une médecine globale qui nécessite une prise e charge urgente de tous les aspects sanitaires.

Stéphanie OULOTO (Stg)

Source : http://www.linfodrome.com/sante-bien-etre/27367-secteur-de-la-sante-60-medecins-ivoiriens-formes-a-la-medecine-de-catastrophe

La société française de médecine de catastrophe ne peut que se féliciter cette initiative qu’elle rapporte ici et souhaiter qu’elle débouche sur les formations universitaires de type capacité telle qu’elles ont été dispensées par le passé par la Faculté de médecine d’Abidjan en association avec la Faculté de médecine de Créteil (Pr Huguenard et C. Desfemmes) et le Service de santé des armées (MGl Thomas, Med en chef Noto et Julien de la BSPP). Le Pr Huguenard étant le président de la SFMC et le Med Gl Noto le médecin chef de la BSPP.

Henri JULIEN