Avec régularité la S.F.M.C. porte à votre connaissance des thèmes d'actualité dans le monde ayant pour objet les urgences collectives, les catastrophes, les désastres et crises sanitaires. Vous pouvez participer à cette collecte d'information en adressant commentaires, photos, articles ou présentations au Web Master. D'avance, merci.

Camps de réfugiés et com, Paris

Camps de réfugiés et enjeux de communication

Institut des sciences de la communication
Journées européennes – 29 et 30 septembre 2016
20 rue Berbier-du-Mets, 75013 Paris
Métro 7 ou bus 27, 47, 83, 91, « Les Gobelins ».

Cette manifestation s’inscrit dans une réflexion initiée dès 2005 à l’université de Paris X-Nanterre, puis au CNRS, sur les problèmes d’information et de communication qui se posent dans des milieux désorganisés par des catastrophes : comment obtenir des savoirs urgents pour faire face à une situation non prévue et comment le faire dans un milieu dont l’organisation a été mise à mal de façon inattendue ?

Le camp de réfugiés représente un milieu désorganisé spécifique : c’est un milieu « réorganisé » suivant des logiques propres, dans lequel l’espace et le temps sont bouleversés (oisiveté du temps de l’attente). Le camp présente trois caractéristiques constitutives définies par Michel Agier : l’extraterritorialité (le camp est un hors-lieu, souvent non identifié sur les cartes), l’exception (le camp est soumis à une autre loi que celle de l’État dans lequel il se trouve) et l’exclusion (le camp est la forme sensible d’une altérité

Programme du jeudi 29 septembre 2016

9h : Accueil café.

9h20 : Mot d’accueil par Pascal GRISET, professeur, Université Paris Sorbonne, directeur de l’ISCC et Jacques PERRIAULT, professeur émérite, Université Paris X Nanterre, ISCC Paris.

9h30 : « Un mot de sagesse » par Edgar MORIN*.

9h45 : Introduction aux journées par Claude MEYER, professeur honoraire, Université d’Evry-Val-d’Essonne, ISCC Paris.

10h00: Conférence inaugurale – Un monde de camps par Michel AGIER, directeur d’Études, École des Hautes Études en Sciences Sociales. Paris.

* Sous réserve

Session n°2 – après-midi

Une communication entre attente et urgence

Modératrice : Claude HANSEN

Regards de photographes
14h00 : camp de Choucha par Samuel GRATACAP 14h30 : camp de Grande-Synthe par Sara PRESTIANNI
15h00 : Discussion croisée
10h45 : Pause 15h15 : Le rôle des réfugiés dans l’urgence: expérience d’auto-organisation et de communication dans les camps du Zaïre (devenu RD Congo) dans les années 1990 par Virginie DUSENGE, Bruxelles.
Session n°1 – matin

Dire les migrants d’aujourd’hui

Modérateur : Romain HUET

11h00 : Les migrants et les institutions par René DUTREY, secrétaire général du Haut Conseil au logement des personnes défavorisées.

 

15h45 : Le défi d’Ebola : maintenir la libre circulation des biens et des personnes tout en protégeant la population par Jan-Cédric HANSEN. médecin, membre du bureau de la SFMC.
16h15 : Pause
 

11h30 : L’Europe face à la crise de l’accueil des réfugiés par Catherine WIHTOL de WENDEN, 
directrice de recherche CNRS (CERI, Sc. Po).

16h30 : Identification, dans le contexte de ville précaire, du concept de « sustainable architecture » par Marie-Hélène CONTAL, architecte, Cité de l’architecture Chaillot. 17H00 : Formes et délimitation du campement face aux « natures de l’urgence » par Jean-Louis LHERMITTE, plasticien Designer.
 

12h00 : Approche philosophique de la situation mondiale des réfugiés par Isabelle DELPLA, professeure de philosophie, Université Jean-Moulin (Lyon 3).

 

17h30 : Discussion croisée
17h45 : Dessiner à Calais (partager l’attente) par Anne GOROUBEN, peintre.

 

18h15 : Expression de dessins d’enfants en camps de réfugiés par Albane BURIEL, doctorante, Université de Rennes 2.
12h30 : Déjeuner libre 18h45 : Discussion croisée.
19h00 : Projection d’un film en “cinéma direct” de Gaspard Glanz pour les participants qui le souhaitent.

Programme du vendredi 30 septembre

 

Session n°3 – matin

Réfugié augmenté et précarité numérique

Modératrice : Florine Garlot

 

 

Session n°4 – après-midi

Les réfugiés, approches et enjeux pour les médias et les associations de solidarité

Modératrice : Souad AÏT-OUARAB

9h30 : Des camps de réfugiés dans un milieu déjà désorganisé : un horizon d’incommunication ? Le cas du Liban par Lina Zakhour, avocate au barreau de Beyrouth, Enseignante en infocom, USJ (Université Saint Joseph-Beyrouth). 14h00 : La question des réfugiés au prisme du frayage des sujets d’actualité, cadrages et frayages médiatiques par Patrick BOURGNE, maître de conférences SIC, Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand) et Tourya GAAYBESS, maître de conférences SIC, Université de Lorraine.

 

10h00 : Lutter contre babélisation des camps : augmenter la communication à l’aide de pictogrammes par Elisabeth CATAIX-NEGRE, Ergothérapeute.  

14h30 : Médias citoyens : un autre regard sur les réfugiés ? par Thierry BORDE, journaliste et président de l’association Médias Citoyens.

 

10h30 : Réfugiés connectés et diaspora numérique par Claude MEYER, professeur honoraire, Université d’Evry-Val-d’Essonne, ISCC Paris. 15h00 : Des dispositifs de communication/médiation pour quelle intégration ? par André REBELO et/ou Lola COURCOUX du réseau Resome.org (ENS). 15h15 : Sortir des camps : les enjeux communicationnels par Kalhed ZOUARI et Pascale DELILLE (laboratoire Communication et solidarité, ISCC, UBP).
15h30 : Discussion croisée.
11h00 : Pause 15h45 : Pause
11h15 : Le monde à témoins : la caméra comme objet transactionnel entre Israéliens et Palestiniens par Paul MOREIRA*, Agence Premières lignes.

* Sous réserve

 

16h00 : Table ronde : les réfugiés, un nouvel objet de com’ ? Anne Degroux, Consultante en communication d’intérêt général, anciennement Responsable de la communication d’Action contre la faim, Bruno DAVID, Directeur de la communication du Secours Islamique France et Président de Communication sans Frontières.

11h45 : Entrer, sortir d’un camp de réfugiés par Pierre-Louis FABRE, médecin, membre du bureau de la SFMC.  

16h30 : OSM : cartographier les camps par Nicolas CHAVENT, Les libres géographes.

12h15 : En contrepoint de la communication par les médias, interroger le public de la rue par l’installation d’objets abandonnés par des migrants : Algeco, bateaux, gilets de sauvetage par Daniel PUROY, plasticien performeur. 17h00 : Regard extérieur sur les travaux de ces deux jours par Anne-Marie LAULAN, professeure émérite de sociologie, Université de Bordeaux III-Michel-de-Montaigne.
Synthèse des journées et ouvertures par Jacques PERRIAULT, professeur émérite, Université Paris X Nanterre, ISCC Paris.
12h45 : Déjeuner libre 18h00 : fin des travaux.

Programme sous Word :   programme-colloque-29-30-septembre-2016

Entrée libre. Nombre de places limité.
Inscription préalable à partir du 1er septembre 2016 :
inscriptions_colloque_refugies@cnrs.fr