Archives de l’auteur : sfmc.eu

Glissements de terrain en Afrique

Glissements de terrain à Freetown en Sierra Léone et à Tora en RDC

Triste loi des séries en Afrique sub-saharienne,

Coulée de boue meurtrière, conséquence de l’effondrement de la colline du quartier de Régent au sud de la capitale Freetown le lundi 14 août 2017. Le glissement de terrain a fait suite à des pluies diluviennes avec inondations, emportant plus de 400 personnes, autant de portés disparus et provoquant des milliers de sans abris.

Après Freetown en Sierra Léone, c’est au tour de Tora, village de pêcheurs en Itouri ( versant occidental du lac Albert) dans le Nord-Est de la RDC d’être englouti ce 17 août 2017 par glissement de terrain ( pans de montagne ) occasionnant plus de 40 morts, suite à des pluies diluviennes.

La SFMC s’associe à la CIMUVISA pour présenter toute sa compassion aux blessés et aux victimes, à leurs familles endeuillées suite à cette catastrophe naturelle très meurtrière.
Tous nos encouragements pour les équipes de secours, de réanimation  et pour les forces de sécurité mobilisées.
Une réaction de solidarité est urgente de la part de la communauté internationale.

Dr Pitchaki Frédéric HEMOU
Coordonnateur de la CIMUVISA et membre de la SFMC
www.cimuvisa.org

Actualités, 1ère semaine août

Actualités de la 1ère semaine d’août 2017

Quelques événements en août
-France, 1° aout 1936 : début des congés payés.
-France, 3 aout 1985, accident ferroviaire de Flaujac, collision de deux trains sur une voie unique, 35 morts et 120 blessés.
– France, 8 aout 1956 : incendie dans la mine du Bois du Gazier, 262 morts
– Inde, 2 aout 1999, accident ferroviaire à Gaisal dans le Bengale occidental, collision entre deux trains sur une voie unique, plus e 400 morts, blessés ?
-Paraguay, 1° aout 2004 : Incendie du supermarché das Ycuá Bolaños, de Asuncion, au Paraguay, 394 morts et 500 blessés.

Et en 2017

  • Chine, séisme, le 8 août 2017
    Un séisme de magnitude 6.5 a frappé mardi soir la province chinoise du Sichuan dans le sud-ouest du pays, a indiqué l’institut géologique américain (USGS), sans faire état à ce stade de dommages ou de victimes.
    Le tremblement de terre est survenu à 19H20 locales (13H20 GMT) dans une zone reculée du Sichuan, non loin de la zone où un séisme de magnitude 8 avait fait 87.000 morts et disparus en 2008.
    L‘épicentre du séisme de mardi se trouvait à 284 kilomètres au nord de la capitale régionale Chengdu, à une profondeur de 10 kilomètres, selon l’USGS.
    La Chine est régulièrement frappée par des séismes, en particulier dans les régions montagneuses de l’ouest et du sud-ouest.
    http://fr.euronews.com/2017/08/08/seisme-en-chine-le-gouvernement-craint-une-centaine-de-morts-et-blesse

Analyse
Il est probable que le nombre de victimes sera plus élevé que celui annoncé par les autorités dans les premières heures séisme c’est-à-dire une centaine de morts et des milliers e blessés, d’autant qu’il s’agit d’une zone éloignée et qu’il faudra attendre l’arrivée de renforts pour une plus exacte évaluation.

  • Chine, glissement de terrain le 7aout 2017
    Un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies a tué au moins 24 personnes aujourd’hui dans la province montagneuse du Sichuan en Chine, Les conditions météorologiques extrêmes cet été ont déclenché une série de glissements de terrain et d’inondations dans le pays, faisant de nombreux morts et des dizaines de milliers de déplacés.
    Le glissement de terrain a touché un village du comté de Puge vers 06h00 du matin, selon l’agence de presse officielle Xinhua. Quatre personnes sont en outre blessées, une reste portée disparue. En fin d’après-midi mardi, le gouvernement de la province estimait que 71 maisons et cinq kilomètres de routes avaient été détruits, dans un message sur les réseaux sociaux.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/08/08/97001-20170808FILWWW00158-chine-un-glissement-de-terrain-fait-24-morts.php

Analyse
Cette région de la Chine est une des zones les plus souvent atteintes par les catastrophes naturelles.
Toutes les images fournies par les agences presse montrent l’importance des dégâts et les difficultés rencontrées pour les secours.

Analyse
Il s’agissait d’un campement sous tente qui n’offre pas une protection suffisante contre les effets de la foudre, dans ces situations seul un repli immédiat dans un bâtiment en dur est une mesure efficace d’autant que le campement était situé sous de grands arbres.
Début de polémique sur le fait que la région ne semblait pas en « alerte orage », cependant des mesures de sécurité « systématiques » peuvent être prise dans ce type de risque même en l’absence d’alerte.

Analyse
Les conditions de survenue de ces accidents objectivent la non prise en compte des risques naturels :
Dans la vallée de la Tramontina (région du Frioul), un arbre est tombé sur la tente d’un Belge de 41 ans, qui n’a pas survécu. Un autre arbre, déraciné par des rafales de vent, est tombé sur des participants à un festival à Marziai dans le massif des Dolomites (nord), tuant un autre homme. Enfin, un promeneur a été foudroyé sur un chemin de montagne dans la même région.

  • France, accident de car de Puissegin, les résultats de l’expertise technique
    En octobre 2015, un car de touristes était en collision avec un camion, un incendie immédiat avait entrainé la mort de 42 passagers.
    Pas d’homologation du réservoir auxiliaire. Le quotidien cite un Le rapport du BEA-TT (Bureau d’enquête sur les accidents de transport terrestre) a montré que “ni le réservoir, ni a fortiori son installation au dos de la cabine du tracteur routier n’étaient homologués au moment de l’accident“.
    Il est également signalé le problème de la résistance au feu des matériaux utilisés dans la construction des autocars”.
    http://www.europe1.fr/faits-divers/accident-de-car-de-puisseguin-le-reservoir-auxiliaire-du-camion-netait-pas-homologue

Analyse
Dans ce contexte il faut rappeler :
– l’accident de Beaune survenu il y a 35 ans le 31 juillet 1982 sur l’autoroute A6, collision suivie d’incendie entre deux cars transportant des enfants vers une colonie de vacances. Il avait fait 53 morts dont 44 enfants …
– en juillet 2017, c’est un car de touristes en Allemagne qui prend feu après une collision avec 18 morts et 32 blessés.
– en janvier 2017, en Italie un car de jeunes touristes hongrois heurte une pile de pont et prend feu immédiatement, bilan de 16 morts et nombreux blessés.
Dans les deux cas, c’est l’incendie et l’émission de gaz toxiques qui fut le facteur agressif majeur.

René Noto

 

Médicalisation en situation d”exception, Paris

MÉDICALISATION  EN SITUATION  D’EXCEPTION
De l’urgence individuelle à la catastrophe

Session SFMC
Lundi 26 juin 2017
École du Val de Grâce

Les  attentats qui nous ont frappés, l’engagement militaire à l’étranger, les progrès récents ont contribué à l’introduction de nouveaux produits, de nouvelles techniques, de nouvelles méthodes d’organisation des secours.

Nous nous proposons :
– de préciser la place de la médicalisation en zone d’exclusion :
quels rôles pour les médecins en “zone d’exclusion” pour danger NRBC, Balistique de guerre, Fusillade terroriste, Intervention en haute montagne.
Que penser du couloir d’extraction ? de l’utilisation des antidotes, de SAUVER RYAN ? de la médicalisation en haute montagne ? Y a-t-il des points communs ? Quelles leçons en tirer ?
– de réfléchir à l’évolution des  plans de secours :
lors des attentats du 13 novembre l’évacuation des UA s’est réalisée directement du PRV vers les hôpitaux sans passage au PMA. Cette procédure doit-elle être limitée aux seules EU ? N’est-elle possible qu’à Paris et réservée aux blessés balistiques hémorragiques ?
Qu’elles en sont les limites ? Doit-elle être d’emploi systématique ou sur décision du DSM et de la régulation médicale ?
– de mesurer l’évolution du soutien opérationnel :
le soutien opérationnel d’interventions multisite avec de nombreuses victimes est un élément déterminant. La préparation logistique a été adaptée au risque. Quelle est la composition des PSM2 actualisés par l’EPRUS  ? Comment mieux organiser le soutien logistique de colonnes de secours projetées ? Quels progrès de la chaîne de froid ? Quels moyens modernes de rétablissement des transmissions si saturées ?
– de préciser l’emploi de techniques et matériels nouveaux :
le damage control ressucitation est devenu la règle, tout urgentiste de catastrophe en connait les six points. Mais quelle est la pharmacologie des zéolithes ? Comment contrôler une hémorragie non garrotable ? Y-a-t-il une place pour le plasma cryo-desséché et le sang total ?

La session est éligible DPC et Formation Professionnelle continue.
Le manuel de médecine de catastrophe y sera mis en vente par Lavoisier au prix de lancement et dédicacé si souhaité.

Le nombre d’inscription sera limité à 230. La SFMC se réservant le droit de ne pas retenir une demande d’inscription.

Programme provisoire : Programme
Bulletin d’inscription : BInscription 26 juin.

Pour tout renseignement :
Concernant l’inscription : sfmc.colloques@gamail.com  Tel 06 46 75 04 89
D’ordre général : medecine.cata@gmail.com  Tel 06 43 26 81 51

Preventica Sécurité, Paris

CONGRÈS PRÉVENTICA SÉCURITÉ
Porte de Versailles -Paris
20 au 22 juin 2017


Dans le cadre de cet évènement exceptionnel, la revue Préventique ("Maitrise
des risques dans un monde en mutation") organise un colloque sur 3 jours, en
partenariat avec le ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer:
"Sécurité Globale sur un territoire"
métropoles, grands évènements, terrorisme, OIV, drones,...

Inondations, aléas et résilience, Metz

Gestion des Risques Naturels :
Aléas, vulnérabilités et résilience face aux inondations

Vendredi 9 juin 2017 de 10h à 12h
site de Metz Saulcy

Construire un outil d’évaluation et d’aide à la décision pour prévenir et agir face aux inondations.

Programme
1/ Présentation des participants.
2/ Identification et formulation des besoins, des ressources.
3/ Elaborer un premier cahier des charges

Pour tout renseignements et inscription : Gestion risques naturels

N’hésitez pas à contacter :
07 86 56 08 84 ou emilie.guthleber@univ-lorraine.fr

2nd International Conference CBRNE, Lyon

The 2nd International Conference CBRNE – Research & Innovation
Lyon
29 mai- 1er juin 2017
Espace Albert Camus, BRON

Le programme de la 2ème Conférence internationale NRBCE Recherche & Innovation 2017 (29 mai – 1er juin, Lyon) est en ligne et peut être téléchargé à partir du site web de la Conférence (https://cbrneconference.fr/). La 1ère journée sera dédiée aux échanges entre institutionnels, industriels, scientifiques et intervenants. Les 3 jours suivants seront notamment consacrés aux (~ 150) présentations scientifiques (orales et posters) sur les thèmes des contre-mesures médicales, de la détection, de la protection et de la décontamination. Au programme également figurent 2 workshops : le premier traitera des projets NRBCE soutenus par l’UE et le second aura pour thème la formation et l’entraînement. Un espace d’exposition est prévu pour les industriels et les intervenants. Des démonstrations d’équipements et matériels innovants seront organisées.

Les inscriptions et propositions de communications (poster uniquement) sont encore possibles !

Recent history has demonstrated that both military and civilian populations could be exposed to highly hazardous CBRNE agents following conflicts, natural outbreaks and disasters, industrial incidents or terrorist attacks.

Worldwide, research and industrial capacities have been engaged to provide answers adapted to these challenges.  Building on the success of the 1st International Conference « CBRNE Research and Innovation » which took place in 2015 (Antibes, FR), we wanted to give you a new opportunity to build up or strengthen collaborative networks.

The 1st day of the Conference will be dedicated to presentations of feedbacks, needs and  industrial innovations. The following days will focus on the scientific updates.

The 2017 conference will focus on topics that could build a bridge between civilian and defence R&I in CBRNE countermeasures and explosive detection.

MEDICAL COUNTERMEASURES
Epidemiology
Health surveillance
Drug development
Comprehensive approaches

PROTECTION  DECONTAMINATION
Home-made explosives (HME)
Improvised Explosive Device (IED)
Field sampling & analysis
Skin biomarkers
Bioindicators & sensors

DETECTION  IDENTIFICATION  DIAGNOSIS
Human & environmental
Infrastructure
Smart surfaces & textiles
Skin, wounds, hair & eyes

Flyer de présentation : https://cbrneconference.fr/

L’enfant, le pédiatre et le terrorisme, Marseille

CONGRÈS DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE PÉDIATRIE
MARSEILLE

L’enfant, le pédiatre et le terrorisme
Table ronde
Mercredi 17 mai 2017
16:30 – 18 h.

L’inscription dans le temps du terrorisme conduit les pédiatres à devoir s’impliquer dans l’anticipation de la prise en charge d’afflux massif d’enfants victimes d’attentats.

Modérateurs : Pierre FOUCAUD (Le Chesnay), Georges PICHEROT (La Baule)

16:30 – 16:40
Introduction
Jean-Louis CHABERNAUD (Clamart)

16:40 – 17:02
Prise en charge hospitalière des enfants victimes de l’attentat de Nice
Philippe BABE (Nice), Hervé HAAS (Nice)

17:02 – 17:24
De la cellule d’aide psychologique pour les enfants à la continuité des soins
Florence ASKENAZY (Nice)

17:24 – 17:46
Comment parler des attentats à nos enfants ?
Marcel RUFO (Marseille)

Pour tout renseignement :  http://www.pediatrie2017.org/

Risques et cata, enjeux interculturels, Paris

Séminaire “communication en milieu désorganisé”

Risques et catastrophes : enjeux culturels et interculturels

Mardi 25 avril 2017
16 h-18 h à l’ISCC-CNRS / Paris-Sorbonne / UPMC
20 rue Berbier-du-Mets, 75013 Paris

Au cours de la séance du mardi 28 février 2017, nous avons vu comment les cindyniques permettent d’identifier de manière rationnelle et rigoureuse les risques même lorsque ceux-ci se manifestent par des signaux faibles, comment elles permettent de les mesurer, de les hiérarchiser et de les prévenir. Mais nous avons aussi vu certaines des limites de cette approche des sciences du danger. L’une de ces limites concerne leur pertinence dans les pays du Sud qui sont pourtant les plus touchés par des catastrophes naturelles.

Bien que ceux-ci reçoivent depuis longtemps une aide des pays du Nord sous forme de transferts d’expériences, de transferts de technologies et de transferts de connaissances, le nombre des victimes ne fait que s’accroître (voir par exemple le séisme au Népal) et la désorganisation du milieu s’étale de plus en plus dans le temps (Haïti en représente sans doute l’exemple archétypal).

Une approche prenant en compte les facteurs anthropiques et les facteurs structurels d’origine historique et culturelle permettrait sans doute de mieux comprendre les causes de vulnérabilité des populations et les problèmes de communication en milieu désorganisé qui y sont liés (l’implicite de certaines cultures, l’impensable dans d’autres par exemple).

Ce qui passe par un dialogue accru et une meilleure intégration des spécificités culturelles des sociétés concernées, intégration aboutissant à une véritable construction sociale du risque et à une prise en compte d’une culture des catastrophes héritée du vécu et de l’imaginaire des populations.

Existe-t-il des compétences interculturelles, des savoirs d’action qui s’avèreraient opératoires pour une communication dans un milieu désorganisé par une catastrophe ? Peut-on imaginer aller jusqu’à  parler d’intelligence culturelle ? L’humilité culturelle si difficile à mettre en œuvre par des experts venus du Nord, l’écoute des savoirs des populations locales, la mémoire des catastrophes en sont des exemples. En existe-t-il d’autres ? C’est à ces questions et à d’autres que tentera de répondre Benjamin Pelletier au cours de cette séance du séminaire.

Nous accueillerons Benjamin Pelletier, formateur en management interculturel, maître de conférences honorifique à l’Ecole des Ponts et Chaussées. Auteur de plusieurs récits littéraires, dont le dernier, Toujours plus à l’est, est paru en 2016 aux éditions Picquier.

Benjamin Pelletier tient aussi un blog très intéressant pour notre problématique à l’adresse suivante : http://gestion-des-risques-interculturels.com.

Prochaine séance de ce séminaire : mardi 16 mai 16 h-18 h à l’ISCC

Prof. Claude G. Meyer

Congrès WADEM 2017 Toronto

WADEM Congress on Disaster
and Emergency Medicine 2017

Toronto 25-27 avril 2017.

Une session francophone est prévue sous l’égide de la SFMC, la SFMU, l’ECDM, l’EUSEM. Une séance consacrée à la médecine de catastrophe est organisée, son programme est aujourd’hui fixé : WADEM Session Francophone
Il devrait notamment permettre de présenter les particularités de la médecine d’urgence collective et de catastrophe “à la française”, rapporter nos expériences récentes afin de partager nos réflexions comme les anglo-saxons ont su le faire avec le damage control echanger avec des représentants de pays francophones présents.
Pour prendre connaissance de la présentation générale de la session francophone cliquez sur  WADEM Toronto-présentation

C’est le Dr Jan-Cédric Hansen, membre du CA de la SFMC qui est mandaté par la SFMC pour établir le contact SFMC-WADEM et représenter la SFMC pendant le congrès.
Pour tout renseignement, le contacter : jc.hansen@icloud.com

                                                   

Pour aller sur le site du congrès : WADEM 2017

HJ