Archives de l’auteur : sfmc.eu

Risques et cata, enjeux interculturels, Paris

Séminaire “communication en milieu désorganisé”

Risques et catastrophes : enjeux culturels et interculturels

Mardi 25 avril 2017
16 h-18 h à l’ISCC-CNRS / Paris-Sorbonne / UPMC
20 rue Berbier-du-Mets, 75013 Paris

Au cours de la séance du mardi 28 février 2017, nous avons vu comment les cindyniques permettent d’identifier de manière rationnelle et rigoureuse les risques même lorsque ceux-ci se manifestent par des signaux faibles, comment elles permettent de les mesurer, de les hiérarchiser et de les prévenir. Mais nous avons aussi vu certaines des limites de cette approche des sciences du danger. L’une de ces limites concerne leur pertinence dans les pays du Sud qui sont pourtant les plus touchés par des catastrophes naturelles.

Bien que ceux-ci reçoivent depuis longtemps une aide des pays du Nord sous forme de transferts d’expériences, de transferts de technologies et de transferts de connaissances, le nombre des victimes ne fait que s’accroître (voir par exemple le séisme au Népal) et la désorganisation du milieu s’étale de plus en plus dans le temps (Haïti en représente sans doute l’exemple archétypal).

Une approche prenant en compte les facteurs anthropiques et les facteurs structurels d’origine historique et culturelle permettrait sans doute de mieux comprendre les causes de vulnérabilité des populations et les problèmes de communication en milieu désorganisé qui y sont liés (l’implicite de certaines cultures, l’impensable dans d’autres par exemple).

Ce qui passe par un dialogue accru et une meilleure intégration des spécificités culturelles des sociétés concernées, intégration aboutissant à une véritable construction sociale du risque et à une prise en compte d’une culture des catastrophes héritée du vécu et de l’imaginaire des populations.

Existe-t-il des compétences interculturelles, des savoirs d’action qui s’avèreraient opératoires pour une communication dans un milieu désorganisé par une catastrophe ? Peut-on imaginer aller jusqu’à  parler d’intelligence culturelle ? L’humilité culturelle si difficile à mettre en œuvre par des experts venus du Nord, l’écoute des savoirs des populations locales, la mémoire des catastrophes en sont des exemples. En existe-t-il d’autres ? C’est à ces questions et à d’autres que tentera de répondre Benjamin Pelletier au cours de cette séance du séminaire.

Nous accueillerons Benjamin Pelletier, formateur en management interculturel, maître de conférences honorifique à l’Ecole des Ponts et Chaussées. Auteur de plusieurs récits littéraires, dont le dernier, Toujours plus à l’est, est paru en 2016 aux éditions Picquier.

Benjamin Pelletier tient aussi un blog très intéressant pour notre problématique à l’adresse suivante : http://gestion-des-risques-interculturels.com.

Prochaine séance de ce séminaire : mardi 16 mai 16 h-18 h à l’ISCC

Prof. Claude G. Meyer

Congrès WADEM 2017 Toronto

WADEM Congress on Disaster
and Emergency Medicine 2017

Toronto 25-27 avril 2017.

Une session francophone est prévue sous l’égide de la SFMC, la SFMU, l’ECDM, l’EUSEM. Une séance consacrée à la médecine de catastrophe est organisée, son programme est aujourd’hui fixé : WADEM Session Francophone
Il devrait notamment permettre de présenter les particularités de la médecine d’urgence collective et de catastrophe “à la française”, rapporter nos expériences récentes afin de partager nos réflexions comme les anglo-saxons ont su le faire avec le damage control echanger avec des représentants de pays francophones présents.
Pour prendre connaissance de la présentation générale de la session francophone cliquez sur  WADEM Toronto-présentation

C’est le Dr Jan-Cédric Hansen, membre du CA de la SFMC qui est mandaté par la SFMC pour établir le contact SFMC-WADEM et représenter la SFMC pendant le congrès.
Pour tout renseignement, le contacter : jc.hansen@icloud.com

                                                   

Pour aller sur le site du congrès : WADEM 2017

HJ

COPACAMU 2017 Marseille

COPACAMU 2017

16èmes journées médicales
14èmes journées infirmières
Jeudi 23 et vendredi 24 mars
Hôpital de la Timone, Marseille

COPACAMU 2017 sera pour les Urgentistes de la Région PACA l’occasion de se retrouver pour la seizième fois consécutive.
Ce rendez-vous incontournable de la Médecine d’Urgence se déroulera en mars à l’Hôpital de La Timone de Marseille, ses amphithéâtres correspondant parfaitement au format de nos rencontres.
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est dynamique comme en témoigne l’implication dans les conférences de nombreux intervenants de tous les Établissements de Santé de la région.
Nos équipes soignantes reviennent pour la treizième fois débattre de leurs problématiques.
Ce congrès obtient chaque année un énorme succès, puisque près de 500 participants font de cette manifestation la deuxième rencontre en terme de fréquentation au plan national.
L’Observatoire Régional des Urgences nous fera part comme chaque année de ses recommandations face à nos problèmes quotidiens.
Notre site web affiche un nombre croissant de visites et contribue largement à notre action de formation continue puisque l’ensemble des communications des Congrès du COPACAMU y sont accessibles.

Programme complet : http://copacamu.com/

Au sein du programme quelques thèmes de médecine de catastrophe seront abordés :

Jeudi 23 mars

AMPHITHÉÂTRE HA2   14h45
RETOUR D’EXPÉRIENCES
Organisation de l’Hôpital adultes pour gérer une crise sanitaire impliquant de nombreuses victimes pédiatriques
Camille BREZZO, Stéphane HORLAVILLE & Lydie LEVRAUT
Modérateurs : Pierre MICELET & Sébastien VIAL

AMPHITHÉÂTRE HA3   14h15
COMMUNICATION MÉDICALE
Rôle du premier médecin sur les lieux d’un accident catastrophique mais à effet limité
Vincent LAFORGE
Modérateurs : Fouzia HEIRECHE & Franck PEDUZZI

AMPHITHÉÂTRE HA1    13h45
RETOUR D’EXPÉRIENCES
Attentat du 14 juillet à Nice
Nicolas GALIANO, Stéphane HORLAVILLE, Jacques LEVRAUT & Lydie LEVRAUT
Modérateurs : Michèle DAMON & François KERBAUL

Vendredi 24 mars

AMPHITHÉÂTRE HA2  13h45
ATELIER
Atelier DAMAGE CONTROL
Jacques BESSEREAU, Fouzia HEIRECHE, Patrick JOYEUSE & Éric LAGUENS
Modérateurs : Christian BAR & Pierre LE DREFF

AMPHITHÉÂTRE HA3   11h15
TABLE RONDE MÉDICO-INFIRMIÈRE
Triage des blessés en situation sanitaire exceptionnelle liée au terrorisme : mission du pré-hospitalier ou de l’intra-hospitalier
Jacques LEVRAUT, Pierre MICHELET & François VALLI
Modérateurs : Philippe CANO, Franck PEDUZZI & André PUGET

Présidence : Pr Marc Alazia
Hôpital de La Timone, Service des Urgences
264, rue Saint Pierre 13005 Marseille
Tél. : 04 91 38 85 86
Fax : 04 91 38 85 50

Organisation : Com&Co Events
Lionel Vaillat
12, Bd Fellen 13016 Marseille
Tél. : 04 91 09 70 53
lvaillat@comnco.com

2ème Congrès de la FTLSU, Metz

2ème CONGRÈS de la FTSLU
20 au 23 mars 2017

Maison de la Région
METZ

Évaluer pour agir : comment améliorer et transmettre nos pratiques des urgences psychiatriques ?

La FTSLU (Fédération Trauma Suicide Liaison Urgence) organise à Metz du 20 au 23 mars 2017, en partenariat avec la Région Grand Est, son 2ème congrès sur le thème « Évaluer pour agir :  comment améliorer et transmettre nos pratiques des urgences psychiatriques ? »

Ce congrès francophone rassemblera des spécialistes reconnus en suicidologie, psycho-traumatisme, urgences psychiatriques et psychologie médicale, venant du Québec, de Belgique, du Luxembourg, de Suisse et de France.

En santé mentale, des décisions importantes doivent être prises chaque jour par différents acteurs, décideurs, managers, intervenants. Quels meilleurs traitements proposer, quels meilleurs programmes implanter, quelles meilleures politiques de santé publique financer ?

Sur quoi s’appuient ces décisions ? Qu’est-ce qui les sous-tend ? Sont-elles prises sur la base d’évaluations de pratiques antérieures ? Ont-elles démontré leur efficacité ? Des « guidelines » doivent être proposées tant pour des programmes de prévention du suicide que pour améliorer la prise en charge du psycho-traumatisme suite aux récents retours d’expérience des attentats.

La FTSLU regroupe quatre associations scientifiques :
l’AFORCUMP-SFP: Association de Formation et de Recherche des Cellules d’Urgence Médico-Psychologique – Société Française de Psycho-Traumatologie
le GEPS: Groupement d’Études et de Prévention du Suicide
l’Association de Psychologie Médicale et de Psychiatrie de Liaison
l’AFERUP: Association Française d’Études et de Recherches des Urgences psychiatriques

Pré Programme congrès FTSLU                    Flyer
Formulaire d’inscription

Lien avec le site du congrès :     http://ftslu2017.wixsite.com/ftslu2017
Contact : Sylvie HAY  06 61 43 36 64  ftslumetz2017@gmail.com

Actualités 1ère semaine de mars

Actualités de la 1ère semaine de mars 2017

 

Cela s’est passé en mars

Chaque 1er mars, on célèbre la Journée Mondiale de la Protection Civile. Cette date a été retenue dans le calendrier des Journées Mondiales car elle est celle de l’anniversaire de l’entrée en vigueur de la Constitution de l’OIPC en tant qu’organisation intergouvernementale, le 1er mars 1972.
-1° mars 1910 : Etats-Unis, avalanche de Wellington1 au nord de l’État de Washington, près de la frontière avec le Canada, dans les montagnes de la chaine des Cascades, sur la ligne de chemin de fer transcontinentale ouverte vers Seattle par la compagnie du Great Northern Railway. Elle tua une centaine de voyageurs et de cheminots.
-1 mars 1962 :Etats-Unis, le vol 001 American Airlines s’écrase à Jamaica Bay peu après son décollage de New York à destination de Los Angeles .Bilan 95 morts.
-1° mars 1965 : Canada, une explosion due aune fuite de gaz naturel détruit tout un quartier, dans la ville de La Salle, bilan de 28 morts
-4 mars 1970 : France, naufrage au large du cap Camarat du sous-marin français Eurydice, avec 57 sous-mariniers à son bord. L’épave fut retrouvée le 22 avril de la même année par 750 mètres de fond
-5 mars 1973 : France, collision aérienne de Nantes en 1973. Le vol 504 Iberia, un DC-9, s’écrase à La Planche, (France) lors de la liaison Palma de Majorque – Londres après être entré en collision en vol avec le Convair 990 du vol 400 Spantax. Bilan de 64 morts
-3 mars 1974 : France, crash d’un DC 10 en forêt d’Ermenonville, bilan de 346 morts.

Et en mars 2017

 

  • France, la tempête Zeus, mars 2017
    Quelque 25 000 foyers restaient privés d’électricité mercredi en fin de journée, essentiellement en Bretagne, après le passage de la tempête Zeus en début de semaine, selon un nouveau bilan d’Enedis. En milieu de journée, 18 000 clients étaient sans courant en Bretagne et 3 000 en Auvergne-Rhône-Alpes, a indiqué le gestionnaire de réseau de distribution d’électricité, qui poursuit ses opérations sur le terrain.
    Au moment le plus critique lundi soir, plus de 600 000 foyers ont été privés d’électricité par cette tempête qui a causé la mort de deux automobilistes, tués par des chutes d’arbres dans les Alpes-de-Haute-Provence et en Dordogne. »
    http://www.ouest-france.fr/meteo/tempete/tempete-zeus-encore-25-000-foyers-prives-delectricite-en-bretagne-4843375
    Analyse
    Depuis le début de l’année c’est la troisième tempête que la France subit en quelques semaines, tempête Leiv, tempête Marcel., Phénomènes naturels en cette période de l’année qui pourraient êtres sans conséquence sur le plan humain si les populations prenaient en compte les différentes informations de mise en garde
    Certes les populations partiellement sinistrées privées d’électricité, avec des routes et voies ferroviaires impraticables, des habitations endommagées.
    On pourrait penser que l’ensemble de la population respecte les consignes de sécurité en évitant les expositions aux zones de danger, les comportements à risques habituellement très meurtriers : monter sur un toit pour réparer une antenne de télévision en pleine tempête, circuler en voiture en zone boisée avec le risque de chute d’arbre, se promener sur une digue maritime en pleine tempête avec des grandes vagues, utiliser un groupe électrogène dans un local fermé pour pallier une coupure d’électricité….
    Deux morts par chute d’arbres, deux enfants emportés par une vague déferlante au cours d’une promenade au bord de la mer.
  • Guatemala, incendie dans un foyer d’accueil de jeunes
    Un foyer d’accueil pour mineurs au Guatemala(San José Pinula), accusé de mauvais traitements et d’abus sexuels, a été le théâtre mercredi d’une nouvelle tragédie avec un incendie ayant causé la mort de 19 adolescentes âgées de 14 à 17 ans.
    Pour le moment, nous avons la confirmation que 19 adolescentes sont mortes“, dont 17 sont mortes calcinées, a expliqué aux journalistes la secrétaire générale du ministère public (bureau du procureur), Mayra Veliz.
    Le feu s’est déclaré dans l’aile réservée aux filles du foyer Seguro Virgen de la Asuncion, situé à San José Pinula, à une vingtaine de kilomètres à l’est de la capitale Guatemala.
    http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/guatemala-au-moins-19-morts-dans-l-incendie-d-unfoyer-pour-mineurs_1887189.htm
    Analyse
    Ce type d’incendie dans ces établissements sont toujours très meurtriers et ce depuis plus d’un siècle, exemple les incendies de pensionnats qui ont sévit au Canada de 1916 à 1940 (in author : “Commission de vérité et réconciliation du Canada”) et plus récemment en Turquie avec un bilan de 22 morts(http://fr.euronews.com/2016/11/29/turquie-12-morts-dans-l-incendie-du-dortoir-d-une-ecole-de-filles-dans-la
  • Düsseldorf(Allemagne), attaque à l’arme blanche, le 9 mars 2017
    Une attaque a eu lieu dans la gare centrale de la ville de l’ouest du pays. La police dénombre “sept blessés, dont trois graves et quatre légers”.
    http://www.lepoint.fr/monde/allemagne-un-homme-arme-d-une-hache-blesse-7-personnes-adusseldorf-10-03-2017-2110734_24.php
    Analyse
    Les attaques individuelles et collectives à l’arme blanche semblent depuis quelques mois en nette augmentation. Ces attaques ont lieu sur la voie publique, dans les gares et les trains, couteau hache et hachette, tous les types d’armes en été utilisés.
    Actions dans le cadre de manifestations terroristes mais bien souvent les autorités donnent une explication psychiatrique « à ces comportements agressifs ».
    Comme pour les plaies d’armes à feu les équipes de secours sont donc confrontées à des lésions nouvelles et inhabituelles.
  • Arkansas( Etats-Unis),pénurie médicamenteuse et exécution de peine de mort
    L’Etat américain de l’Arkansas prévoit d’exécuter en avril huit prisonniers en dix jours, un rythme inédit justifié par la proche date de péremption d’une substance utilisée pour mettre à mort les condamnés.
    Les opposants à la peine capitale dénoncent des exécutions «à la chaîne», fondées sur un motif aussi absurde que prosaïque.
    http://www.24heures.ch/monde/arkansas-rue-executer-condamnes/story/24616258
    Analyse
    Sans autre commentaire que celui de lire cet article.
  • Afrique de l’Est, menace de famine
    Quelque vingt millions de personnes sont menacées de famine en Afrique de l’Est, au Nigeria et au Yémen. C’est le cri d’alarme que lance le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres qui réclame une aide d’urgence de plus de 4 milliards de dollars. Mais au-delà de l’urgence, que faire pour qu’il n’y ait plus de famine au 21e siècle ?
    http://www.rfi.fr/emission/20170306-rony-brauman-famine-afrique-est-onu-appels-urgence
    Analyse
    Catastrophe chronique liée essentiellement à la situation de conflits armés permanents, donc catastrophe chronique de nature duale.
  • Afrique et communication, mars 2017
    Trente deux ans après la création du premier nom de domaine internet .com, l’Union Africaine a annoncé vendredi le lancement du domaine .africa afin de donner “une identité numérique” au continent.
    Le nom de domaine sera disponible à partir de juillet, mais les Africains qui souhaitent l’utiliser peuvent d’ores et déjà introduire une demande, a expliqué la présidente de la Commission de l’UA, la Sud-africaine Nkosazana Ndlamini-Zuma, lors d’une conférence de presse à Addis Abeba, siège de l’UA.
    http://fr.africatime.com/articles/africa-lafrique-desormais-son-domaine-internetLa communication dans le domaine de la connaissance comme dans celui de la gestion des crises liées aux catastrophes est actuellement dominée par les nouvelles données du numérique.
    Cette information trouve donc sa palace dans ces « Actualités ».
  • Cameroun, accident de train, le 8 mars 2017
    Une autre tragédie ferroviaire s’est produite ce mercredi à Yaoundé, la capitale camerounaise après celle d’Eséka. Un train commis à des travaux de réhabilitation de la voie ferrée a heurté plusieurs personnes faisant trois morts.
    C’est à croire que la folie meurtrière qui s’est emparée des trains de la Camrail est loin de prendre fin.
    En effet, un train qui servait à des travaux de « renouvèlement de la voie ferrée » à l’entrée de Yaoundé a provoqué un accident mortel. Ainsi que l’a noté la Camrail sur sa page Facebook : « Des passants ont été heurtés sur la voie ferrée. » Le bilan de l’accident est de trois morts. Deux personnes sont décédées sur place et une troisième à l’hôpital. »
    http://fr.africatime.com/articles/cameroun-encore-un-autre-accident-de-train-yaounde-trois-morts
    Analyse
    Deuxième accident depuis le début de l’année, cependant le transport ferroviaire reste actuellement moins meurtrier que le transport routier(http://www.cameroon-info.net/article/70-morts-dans-unaccident-sur-laxe-routier-le-plus-meurtrier-du-cameroun-81111.html (octobre 2016).

René Noto

Pour un accompagnement psy réussi, Paris

Attentats et autres catastrophes :
les conditions d’un accompagnement psychologique réussi

Mardi 7 mars 2017 – 10h à 13h – Amphithéâtre de l’IMM
Institut Mutualiste Montsouris, 42 boulevard Jourdan 75014 Paris
Accueil dans les locaux dès 9h30

Faisant le constat d’une demande accrue d’accompagnement des victimes d’infractions violentes et notamment d’actes terroristes, la secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes, Juliette MEADEL, a engagé en décembre 2016 un cycle de tables rondes associant professionnels de l’intervention d’urgence, psychiatres, pédopsychiatres, psychologues, professionnels du secourisme, travailleurs sociaux, intervenants associatifs, représentants de victimes ou encore enseignants, chercheurs et étudiants.
Ces rencontres à caractère scientifique, appréhendées à la fois d’un point de vue théorique et opérationnel, visent à dégager des pistes d’amélioration qui pourront être présentées en comité interministériel de suivi des victimes et proposées aux différents ministères en vue d’améliorer les dispositifs de prise en charge psychologique des victimes.

Les trois thématiques abordées sont :
· Les méthodes de prise en charge des traumatismes dans l’urgence et dans la durée (lundi 5 décembre 2016) ;
· L’accompagnement psychologique des enfants et des adolescents, victimes directes, victimes indirectes ou témoins (mardi 24 janvier 2017) ;
· L’offre de soins psychologiques et psychiatriques : quelles réformes ? (7 mars 2017).

OUVERTURE
Maurice CORCOS, Chef de service du département de psychiatrie de l’adolescent et de l’adulte jeune à l’Institut mutualiste Montsouris

SÉQUENCE 1 :
LES SOINS PSYCHOLOGIQUES ET PSYCHIATRIQUES : CONNAISSANCE DES BESOINS, MÉTHODES ET ORGANISATION DES SOINS, FORMATION
Introduction par l’animateur
Thierry BAUBET, Professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’université Paris 13, chef du service de psychopathologie à l’hôpital Avicenne (APHP) à Bobigny, chercheur au CESP Inserm 1178, responsable de la CUMP de Seine Saint-Denis
Il s’agit d’appréhender l’état actuel de l’offre des soins psychologique et psychiatriques axée sur les victimes d’attentats et d’autres catastrophes traumatogènes.

Cette séquence s’articulera autour de 3 grands axes :
1) Les premiers résultats de travaux de recherche en santé publique en cours
2) Les aspects cliniques et l’organisation des soins « psy »
3) Les dimensions formation et supervision des professionnels concernés

RESPremiers résultats de l’étude IMPACTS et perspectives
Stéphanie VANDENTORREN, Médecin épidémiologiste, Santé publique France, ex-responsable de la cellule Ile de France et actuellement en Nouvelle Aquitaine

Bilan de la réalisation de l’étude ESPA 13 NOVEMBRE, premiers enseignements et perspectives
Philippe PIRARD, Médecin épidémiologiste, Santé Publique France

Articulations entre aide aux victimes et soins
Carole DAMIANI, Docteur en psychologie clinique, Directrice de Paris Aide aux Victimes

Besoins spécifiques des victimes endeuillées: de l’annonce au suivi
Marie-Frédérique BACQUÉ, Professeur de psychologie clinique, Université de Strasbourg

Un projet de centre de psychotrauma : une évolution nécessaire des CUMP ?
Nathalie PRIETO, Psychiatre, CUMP Rhône-Alpes/ Auvergne, Hospices Civils de Lyon

Intérêt d’un dispositif hospitalier d’accueil des victimes à la phase initiale – Liens avec les CUMP et orientation vers l’offre de soins
Nicolas DANTCHEV, Psychiatre, Hôtel Dieu (AP-HP)

La formation des professionnels de santé
Gilbert VILA, Pédopsychiatre, Hôpital Trousseau (AP-HP)

L’écoute de la première ligne
Geneviève WELSH JOUVE, Psychiatre ASM 13, psychanalyste SPPENTA

SÉQUENCE 2 :

COMMENT AMÉLIORER L’ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE DES VICTIMES ?
Animateur :
Thierry BAUBET, Professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’université Paris 13, chef du service de psychopathologie à l’hôpital Avicenne (APHP) à Bobigny, chercheur au CESP Inserm 1178, responsable de la CUMP de Seine Saint-Denis
A partir des débats tenus lors des 3 tables rondes et de réflexions complémentaires impulsées par le Secrétariat d’Etat à l’aide aux victimes auprès de nombreux experts, personnalités qualifiées et autres partenaires institutionnels ou associatifs, il s’agit de soumettre au débat une vingtaine de propositions concrètes qui pourraient être portées politiquement.
Les propositions seront présentées par un regroupement à travers 6 objectifs :

_ Pour une meilleure prise en charge des victimes dans l’urgence et dans le post-immédiat
_ Pour une meilleure coordination entre les acteurs professionnels
_ Pour améliorer la formation initiale et continue des professionnels
_ Pour enrichir la connaissance, avec davantage de recherche et d’échanges de pratiques
_ Pour mobiliser davantage les proches des victimes et le grand public
_ Pour améliorer l’accès aux soins

Débat et réactions des intervenants ainsi que des psychiatres Maurice CORCOS (IMM, Paris) et Alain MERCUEL ((centre hospitalier Saint Anne, Paris)

Échanges avec la salle

CLÔTURE
Juliette MEADEL,
Secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée de l’Aide aux victimes

Invitation :Invitation
Programme détaillé : Programme

Inondations, aléas et vulnérabilités, Metz

LE BRUNCH… Gestion des Risques Naturels 
“Aléas et vulnérabilités face aux inondations”

Mardi 7 février 2017 à partir de 11h30
Institut Européen d’Écologie
Metz

Ce Brunch organisé au sein de l’Institut Européen d’Écologie portera sur la gestion des risques naturels. En croisant les approches, ce Brunch ambitionne de révéler les enjeux environnementaux, économiques et sociétaux de la prévention des inondations. Dans ce cadre, il s’agit d’explorer les moyens existants et offrant les possibilités d’agir aux collectivités et aux citoyens face à ce risque.

La cindynique ou discipline de l’étude des dangers pourra être étayée par le point de vue de géographes de l’Université de Lorraine mais également des pompiers de la SDIS de Moselle. De même les associations, dédiées à la sensibilisation de tous aux risques, nous éclaireront sur les comportements individuels. Renforcer les actions de communication peut encourager l’engagement des individus.

Le Brunch est un temps fort proposé par l’Université de Lorraine. Programmé pendant la pause déjeuné, ce rendez-vous vous permettra d’échanger, en petit groupe, avec des experts scientifiques, des acteurs du monde socio-économique et artistique & sociétal : une occasion privilégiée de se restaurer en croisant les points de vue et en partageant les savoirs.

ACCUEIL ET INTRODUCTION PAR :

❚  Marie Anne ISLER BÉGUIN, Présidente de l’Institut Européen d’Écologie (IEE). Son objectif, et celle de son équipe, est d’affirmer plus encore la place de l’IEE en tant que haut lieu pour l’écologie et le développement durable au niveau euro-régional et international. L’Institut Européen d’Écologie souhaite développer, avec ses partenaires, la recherche scientifique pour accompagner les entreprises et le grand public dans la transition écologique en multipliant les animations et les coopérations.

ANIMÉ PAR :

❚  Franck ROGOVITZ, Chef de mission Développement durable et solidaire à la Ville de Metz. Il est en charge de l’Agenda 21, du Plan Climat, de l’intégration du développement durable dans les projets de la collectivité messine, du dossier biodiversité et du développement de la Haute Qualité Environnementale.

Le programme détaillé vous sera disponible prochainement.

Pour vous inscrire dès à présent, cliquez sur le lien ci-dessous : Cliquer ici.

Mission UE Matthiew en Haïti

MISSION UE EN HAÏTI
Post cyclone Matthiew du 4 octobre 2016

L’ouragan Matthiew traverse et dévaste la partie ouest d’Haïti le 4 octobre 2016. Le pays, à genou dans les suites du tremblement de terre de 2010 demande à l’union européenne (UE) l’activation à son profit du mécanisme européen de protection civile. Une première équipe de cinq experts, dont un expert santé, sera sur place du 7 au 26 octobre pour la Commission européenne. Les missions étaient notamment de faciliter la coordination, le déploiement, la mise en place et le retrait de l’aide reçue par Haïti de la part des états membres de l’UE, d’appuyer les autorités nationales et les Nations Unies pour évaluer la situation et faciliter la coordination, d’identifier les besoins et le type d’assistance nécessaire en protection civile et formuler les recommandations. L’expertise santé sera originale dans l’évaluation et l’anticipation des différents aspects de la crise sanitaire, la formalisation des offres de santé de l’UE au plus proche des besoins et pour une mise à profit immédiate, l’expertise de l’hôpital régional de Jérémie pour une reprise de son activité chirurgicale immédiate.

Voir le poster : Haïti mission UE-BSPP

Dr H. LEFORT membre SFMC n° 1415

Sec. et soins aux accidentés de la route, Paris

JOURNÉE SCIENTIFIQUE  DU COLLÈGE FRANÇAIS DE MÉDECINE DU TRAFIC

« Secours et soins aux accidentés de la route : état des lieux et perspectives »

Jeudi 2 Février 2017 13h-17h
Hôpital de la Pitié Salpêtrière, 47 boulevard de l’Hôpital, Paris

 

 

Programme :

13h00 Accueil Café

13h30 Mot de bienvenue du Président du CFMT
Bernard LAUMON

13h45 Organisation des services de secours et soins.
Modérateurs : Michèle MUHLMANN-WEILL et Jean-Pierre TOURTIER
– Le schéma actuel, place des différents intervenants.
Benoit VIVIEN, Professeur des Universités – Praticien Hospitalier, SAMU 75
– Les inégalités territoriales responsables de perte de chance : constat et pistes de          progrès
François BRAUN, Praticien Hospitalier, Samu-Urgences de France           

14h45 Spécificité des secours sur autoroute
Modérateurs : Bernadette MOREAU et Marc FREYSZ
– Organisation des interventions, prévention du sur-accident, régulation du trafic
Jean-Michel PERRIN, Responsable Exploitation de la Route – VINCI Autoroutes
– Les contraintes spécifiques pour les services de secours
Karim BOUDENIA, Praticien Hospitalier, SAMU 21                                                                      

15h45 Pause Café

16h00 L’alerte, un enjeu majeur de la chaîne des secours et des soins
Modérateurs : Anne GUILLAUME et Jean-Yves LE COZ
– eCall : le premier service automobile connecté
Jean-François HUERE, Délégué aux nouvelles mobilités et au véhicule autonome et     connecté, PSA
– Déceler des signes de gravité : révision des critères de Vittel
Yves PAGE, accidentologiste
Olivier LANGERON, PU-PH d’Anesthésie-Réanimation, porteur du projet Quo   Vadis

17h00 Mot de conclusion
Bernard LAUMON

Inscription gratuite mais obligatoire par mail à : cfmtcontact@gmail.com

Exercice de médecine cata. au Gabon

EXERCICE DE SIMULATION AU STADE D’AGONDJE PAR EASSML
Libreville, 9 janvier 2016

Un exercice de médecine de catastrophe a été organisé sous l’égide de la commission santé du COCAN GABON sur le site du stade d’Angondjé afin de profiter de la préparation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Football pour réunir différents acteurs impliqués dans la gestion d’une catastrophe et former les médecins stagiaires de l’EASSML ainsi que certains civils.

Le but de l’exercice était de tester la chaîne de soins en cas d’accident avec de nombreuses victimes : relève, regroupement des blessés, ramassage par la petite noria,triage au Poste Médical Avancé (PMA) et prise en charge par une Antenne Chirurgicale déployée au CHU d’Angondjé pour l’échelon hospitalier.

L’encadrement était assuré par le médecin général Marc PUIDUPIN, anesthésisté-réanimateur, directeur des études de l’EASSML. Il y avait au total, 26 médecins stagiaires et 4 officiers d’administration, constituant 7 équipes comprenant 1 médecin, 1 infirmier et 1 aide infirmier, 1 chef de PMA et son adjoint secondés par les 4 officiers d’administration; 27 secouristes encadrés par un sous-officier des pompiers; une vingtaine de médecins généralistes et résidents d’anesthésie réanimation venant du CHU d’Angondjé, du CHU de Libreville, du CHU d’Owendo et de la clinique El Rapha; 4 conducteurs et 4 chefs de bord pour 4 ambulances du COCAN.

   2017-02-01_184359            2017-02-01_190008

Au total le PMA était constitué de 7 équipes militaires et 2 équipes civiles, l’hôpital simulé de 12 personnels civils, l’équipe de ramassage de 3 équipes militaires du PMA et 1 équipe secouriste.
Pour les moyens, il y avait un poste de secours déployé en métallo-textile devant servir de PMA
dans le cadre de la CAN, une antenne chirurgicale sur le CHU d’Angondjé, 4 ambulances du COCAN, des lits de camp fournis par le SAMU et des moyens pédagogiques de l’EASSML : mannequin de simulation, matériels de grimage, matériel médical de premier secours et de médicalisation initiale, matériels logistiques…

                 2017-02-01_190025           2017-02-01_184509

L’exercice de médecine de catastrophe effectué le 9 janvier est le seul exercice médical qui a pu réunir autant de partenaires de la prise en charge d’une catastrophe dans le cadre de la préparation à la CAN. Il a été riche en enseignements qui sont autant de voies d’amélioration.