Archives de l’auteur : sfmc.eu

Actualités 18 avril

Nouvelle forme d’agression collective

Dimanche, des Palestiniens ont fait voler un cerf-volant transportant une bombe incendiaire de Gaza jusqu’en Israël, où elle a provoqué un petit incendie dans un champ agricole adjacent au territoire contrôlé par le Hamas.
Le cocktail Molotov a déclenché un incendie dans un champ à l’extérieur du kibboutz Kissufim, une communauté juive limitrophe du centre de la bande de Gaza. Les pompiers ont éteint l’incendie, évitant ainsi d’importants dégâts. Aucun blessé n’a été signalé.
Cet incident était le troisième depuis une semaine depuis que les Palestiniens ont commencé à utiliser des cocktails Molotov sur des cerfs-volants reconfigurés vers Israël.
Mercredi et vendredi, les pompiers sont également intervenus dans les champs près du kibboutz Be’eri. Après avoir éteint le feu, les pompiers ont découvert que les incendies avaient été déclenchés par des cocktails Molotov attachés à des cerfs-volants.
Lors d’une autre tentative de ce genre vendredi, un cerf-volant avec une bombe incendiaire s’est écrasé dans la bande de Gaza.
https://fr.timesofisrael.com/les-gazaouis-font-voler-un-cerf-volant-avec-un-cocktail-molotov-sur-israel/

Analyse
L’utilisation de moyens incendiaires  est une possibilité nouvelle dans les actions de terrorisme  (voir Lettre SFMC n° 97 de septembre 2017).
Il a été évoqué les cibles potentielles telles que les immeubles d’habitation, les ERP, les moyens de transport collectif par le dépôt ou la projection  ou le lancer de bombes incendiaires.
L’utilisation de cerf-volant malgré l’imprécision d’atteinte d’une cible pose un nouveau problème de sécurité et de protection dans certaines circonstances telles que rassemblement de foules statiques ou dynamiques (stades, défilés etc.)  et certaines localisations spatiales( dépôts industriels).
Par ailleurs  les drones, dont la maniabilité et les qualités de transport ont considérablement progressé ces derniers  mois, sont également des vecteurs à prendre en compte.
Certes l’incidence économique peut être un obstacle pour des actions individuelles  mais très vite surmonté pour des groupes constitués.

Pour information

  • 32èmes  RENCONTRES INTERNATIONALES DE CERFSVOLANTS
    Du Samedi 14 au dimanche 22 avril. Berck sur Mer (62).
    Tous les deux ans, les Rencontres Internationales de CerfsVolants de Berck-sur-Mer accueillent le Cervoling® Championnat du Monde par équipe.
  • Le Le « washi » ‘est un papier qui résiste au temps avec insolence et trouve des usages multiples depuis des siècles: du support d’écrits bouddhistes au transport de bombes pendant la dernière guerre, le « washi » de la petite cité d’Ogawa répond aux besoins des Japonais depuis 1.300 ans.
    https://www.ladepeche.fr/article/2015/06/12/2123401-washi-celebre-papier-japonais-traverse-ages-prendre-pli.html

René Noto

Actualités mi-avril 2018

Actualités de mi avril 2018

C’est arrivé un 15 avril…….

15 avril 1452 : Naissance de Léonard de Vinci.
15 avril 1790 : Un décret fixe à quatre-vingt-trois le nombre de départements français.
15 avril 1792 : Premier essai de la « machine » du Dr Guillotin sur des moutons vivants et des cadavres humains à l’hospice Bicêtre  en présence de membres de l’Assemblée Nationale…
15 avril 1834 : Accident d’Ecully, 2 puisatiers sont ensevelis, l’un décédera pendant les opérations de sauvetage, le deuxième mourra des suites d’amputation d’un membre inférieur, cet accident eut un retentissement national.
15 avril 1912 : A 2h20 du matin le paquebot le Titanic coule, moins de trois heures après avoir heurté un iceberg. Entre 1.490 et 1.520 personnes meurent durant le naufrage, sur les 2.200 passagers
15 avril 1919 : Un  réservoir d’une distillerie de Boston (États-Unis) explose, libérant une vague haute de six mètres, formée par quelque huit millions de litres de mélasse noire, qui se déverse dans une artère commerciale de la ville. Bilan 21 morts et plusieurs immeubles détruits.
15 avril 1923 : L’insuline, découverte par le Canadien Frederick Banting, est mise sur le marché pour les diabétiques.
15 avril 1966 : Des inondations, sur les hauteurs de Rio de Janeiro (Brésil), font plus de 400 morts et de nombreux sans-abri.
15 avril 1987 : Le froid intense et les chutes de neige abondantes des derniers jours en Europe avec un   bilan de près de 300 décès.
15 avril 1989 : Bangladesh, catastrophe ferroviaire, un train bondé de voyageurs entre en collision avec un convoi postal. Le bilan est de 110 morts et 1.000 blessés.
15 avril 1989 : Panique et bousculade d’ Hillsborough dans le stade de Sheffield à l’occasion de la demi-finale de la Coupe d’Angleterre de football .Bilan 96 morts et 760 blessés.
15 avril 1994 : Signature des Accords de Marrakech, instituant la naissance de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
15 avril 1997 : Dans un village de toile de Mina, près de la Mecque, un incendie tue 343 pèlerins.
15 avril 2002 : Un Boeing 767 de la compagnie Air China s’écrase près du port de Pusan en Corée du Sud: 128 morts, 38 rescapés.
15 avril 2005 : Un incendie au sein d’un immeuble parisien fait 22 victimes dont 10 enfants.
15 avril 2010 : Les cendres projetées par un volcan en éruption en Islande perturbent fortement
15 avril 2013 : Attentat de Boston (États-Unis) fait 3 morts et 264 blessés. Deux bombes artisanales  ont explosé quasi-simultanément dans la foule, près de la ligne d’arrivée du marathon.

Et en 2018 ?

Accidents de transports collectifs

En quelques jours plusieurs accidents de transports collectifs à travers le monde.

Algérie, crash d’un avion militaire dans la banlieue d’Alger le 11 avril 2018
Un avion de l’armée algérienne s’est écrasé  peu après son décollage de la base aérienne de Boufarik, à une trentaine de km au sud d’Alger. Bilan de 257 morts, des militaires et leurs familles.
http://fr.euronews.com/2018/04/11/algerie-257-morts-dans-le-crash-dun-avion-militaire

Kenya , accident de car le 10 avril 2018
Un autocar avec une soixantaine de passagers   est tombé dans une rivière du Kenya.
Bilan de 17morts et une quarantaine de blessés.
Quelques 3.000 personnes meurent chaque année dans des accidents de la route au Kenya, selon des statistiques officielles. Mais, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce chiffre serait nettement plus élevé, de l’ordre de 12.000 morts chaque année.

 Canada, accident de car, le 7 avril 2018
Le Canada était en état de choc et en deuil samedi après la mort de 14 personnes dans un tragique accident survenu la veille dans la province de Saskatchewan (ouest), entre un camion et un car transportant de jeunes joueurs de hockey, le sport national.
Le corps du gardien des Broncos de Humboldt, a été confondu avec celui de X.L . Ce dernier a été blessé mais a survécu à l’accident, tandis que P T, 18 ans, est “malheureusement” décédé,

 Inde, accident de car le 9 avril 2018
Accident autocar qui a chuté dans un profond ravin sur les contreforts de l’Himalaya, dans l’Himachal Pradesh, dans le nord du pays.
Bilan de 30 morts dont 27 enfants  et environ 12 blessés graves .
Des images de l’accident montrent l’autocar jaune écrasé au sol et des enfants blessés ou ensanglantés emportés sur des brancards ou dans les bras de passants, qui se sont rassemblés en nombre sur le lieu de l’accident.

Inde  , accident de « camion » le 4 avril 2018
Un camion qui transportait une soixante de personnes, parmi lesquels de nombreux invités a un mariage, le  véhicule sur un ponta  basculé dans le vide, huit mètres plus bas.
Le bilan est incertain plus de trente morts aux premières estimations.
Ce nouveau drame, survenu dans le district de Bhavnagar, à 150 km au sud d’Ahmebadad, a suscité un vif émoi , le Premier ministre indien, a présenté ses condoléances aux familles des victimes sur Twitter.
https://information.tv5monde.com/afrique/un-car-tombe-dans-une-riviere-au-kenya-au-moins-17-morts-231053
http://fr.euronews.com/2018/04/07/hockey-sur-glace-14-morts-dans-un-accident-entre-un-car-de-jeunes-hockeyeurs-et-un-camion
http://fr.euronews.com/2018/04/09/hockey-sur-glace-erreur-didentification-parmi-les-victimes-de-laccident-de-car
http://fr.euronews.com/2018/04/09/inde-30-morts-dont-27-enfants-dans-un-accident-dautocar
http://www.cnewsmatin.fr/monde/2018-03-06/inde-une-trentaine-dinvites-un-mariage-se-tuent-avant-la-ceremonie-776025
Analyse
Les accidents de transport collectif, avions, trains, navires, cars peuvent être graves  tant  sur le plan du nombre de victimes que sur l’importance des lésions.De ce fait ces accidents sont souvent vécus comme des catastrophes et on parlera de catastrophes ferroviaires, aériennes, maritimes, routières…
Objectivement il s’agit plutôt d’événements à répercussions sociétales  en raison des conséquences émotionnelles liées à l’âge des victimes (des enfants, des adolescents), leurs origines(les mêmes membres d’une communauté ( militaire, sportive, artistique, festive).
Dans les faits relatés ce fut le cas pour l’accident d’avion en Algérie (des militaires), l’accident de car au Canada ( une équipe sportive), l’accident de car en Inde( des enfants) ou les invités dune même festivités ( accident en Inde).
Ce ne sont pas des catastrophes dans le sens inadéquation des moyens présents à la situation du moment, encore que cette inadéquation peut être temporaire, quand  l’accident se passe loin d’un centre urbain ou dans des conditions exceptionnelles d’accessibilités pour les secours (accident en Inde.
Cet impact se mesure aux réactions de la collectivité atteinte : deuil national, déclarations des autorités .

Saison cyclonique 2018

La saison cyclonique débutera le 1er juin 2018. Les premiers prévisionnistes à s’exprimer sont ceux de l’université du Colorado aux États-Unis, particulièrement réputée dans ce domaine. Les chercheurs s’attendent ainsi à voir 14 systèmes nommés (tempêtes et ouragans) contre 12 en moyenne dont 7 ouragans (6,5 en moyenne). Ils  estiment qu’il pourrait y avoir 3 ouragans majeurs sur le bassin Atlantique. Si la moyenne habituelle est de deux, on se rappellera qu’en 2017, 6 ouragans majeurs ont transité dans l’Atlantique (Harvey, Irma, José, Maria, Lee, Ophelia).
Si ces prévisions sont assez proches des moyennes, on constate qu’en ce qui concerne le nombre de jours d’activité des perturbations, les météorologistes anticipent un fort dépassement. Ils estiment par exemple que le nombre de jours cumulés des ouragans pourrait atteindre 30 jours contre 21,3 en moyenne. Les universitaires américains prévoient également que le nombre de jours d’activités des ouragans majeurs s’élèveraient à 7 jours (3,9 de moyenne).
https://www.rci.fm/infos/risques-naturels/saison-cyclonique-les-previsionnistes-americains-prevoient-trois-ouragans

Volcan Etna, son évolution vers la mer
L’Etna, qui culmine à 3 330 mètres, est l’un des volcans les plus actifs au monde, avec presque cent éruptions au cours du XXe siècle. Actuellement, on a objectivé que le mont sicilien glisse lentement mais  vers la mer, ce sont constaté des géologues et vulcanologues de l’Open University (Milton Keynes) et du Laboratoire magmas et volcans (CNRS-Université de Clermont-Ferrand).
Certes glissement lent( 14mm par an) mais inéluctable.
https://www.la-croix.com/Journal/Le-volcan-Etna-glisse-vers-Mediterranee-2018-04-11-1100930703

Intoxication par alcool frelaté Indonésie
Au moins 82 personnes sont décédées sur l’île indonésienne de Java après avoir bu de l’alcool contaminé, a indiqué la police mercredi. Les victimes ont perdu la vie dans l’ouest de l’île après avoir ingéré de l’alcool bon marché de fabrication artisanale.
Plus de 80 autres personnes ont été hospitalisées, selon la police. Les autorités de la ville de Badung ont déclaré l’état d’urgence sanitaire après le décès de 45 personnes dans la localité.
Des dizaines d’Indonésiens meurent chaque année d’une intoxication au méthanol. Les boissons alcoolisées sont chères dans le pays et la population se tourne vers des breuvages « maison ». Mais les distilleries artisanales ne détiennent pas la technologie permettant d’assurer que le méthanol, un composé chimique toxique, a été correctement extrait du produit final.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3408284/2018/04/11/82-personnes-decedent-apres-avoir-bu-de-l-alcool-artisanal-en-Indonesie.dhtml

Les intoxications alimentaires dans le monde
Les intoxications alimentaires figurent parmi les dix menaces pesant sur la santé mondiale listées par l’OMS.
Parmi elles, la listériose dont la plus grande flambée  enregistrée Afrique du Sud. Les premiers cas sont survenus début 2017 dans la Province de Gauteng (celle des villes de Johannesburg et Pretoria), puis tout le pays a été touché. En effet, si le séquençage des isolats (Listeria type ST6) avait rapidement permis d’évoquer une origine commune, celle-ci est restée longtemps inconnue.
En mars 2018, après plusieurs mois d’épidémie et un nombre croissant de cas grevés d’une forte létalité (28%), la source de la contamination a enfin été identifiée : une entreprise alimentaire fournissant notamment des saucisses viennoises (celles des Hot-dogs),
L’épidémie avait atteint les 982 cas dont 189 décès au 26 mars..
L’enquête a également détecté Listeria  dans une autre usine alimentaire sud-africaine. Les produits des deux entreprises ont été retirés de la vente nationale La Namibie a ainsi signalé en mars une listériose chez un homme ayant mangé de la saucisse, mais dans les pays dépourvus de moyens de surveillance, comment savoir si des listérioses sont survenues
http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/hot_dogs_mortels_171169/document_actu_pro.phtml
Analyse
Les 600 millions d’individus touchés dans le monde chaque année par une intoxication alimentaire vivent surtout dans des conditions d’hygiène précaires. Mais l’OMS n’a pas manqué de rappeler qu’ailleurs le risque zéro d’intoxication alimentaire n’existe pas … et de citer la flambée de salmonellose française ayant conduit au rappel de laits pour bébé dans plus de 80 pays et territoires dans le monde.
A titre d’ exemple
France :
https://gazette-ariegeoise.fr/fete-familiale-tourne-a-lintoxication-collective-appartement-de-foix/
Maroc :
http://www.lesiteinfo.com/maroc/safi-une-fete-envoie-soixante-personnes-a-lhopital/

Une dizaine de personnes sont mortes entre novembre 2015 et avril 2016 après avoir consommé du fromage au lait cru contaminé à la salmonelle. Quatre vingts autres en sont tombés malades. C’est le résultat d’une enquête menée par la cellule investigation de France Inter et diffusée ce vendredi.
Les fromages incriminés: du morbier et du Mont d’Or, des fromages au lait cru de Franche-Comté victimes à l’hiver 2016 d’une épidémie d’une bactérie particulièrement agressive, la « salmonella Dublin ».
Selon France Inter, les victimes étaient dans leur majorité des « personnes âgées déjà fragilisées par d’autres pathologies », pour la plupart originaires de la région où sont fabriqués les fromages.

Le coût des catastrophes naturelles en 2017
Les 301 catastrophes naturelles et technologiques qui se sont produites dans le monde l’an dernier ont coûté 337 milliards de dollars, dont 144 milliards aux assureurs. Certes leur nombre dans le monde a légèrement diminué par rapport à 2016 (301 contre 329 en 2016), mais elles ont étaient beaucoup plus intenses et dévastatrices. Les pertes prises en charge par les assureurs après les catastrophes ont soit seulement atteint 144 milliards de dollars soir 42% du coût global , le reste étant à la charge des assurés
http://www.lefigaro.fr/assurance/2018/04/10/05005-20180410ARTFIG00212-le-cout-des-catastrophes-naturelles-a-atteint-de-nouveaux-sommets-en-2017.php

La mortalité routière dans l’union européenne
Le nombre de morts sur les routes de l’Union européenne a une nouvelle fois baissé en 2017,
L’an passé, plus de 25.000 personnes ont péri dans un accident de la route en Europe. C’est 300 morts de moins qu’en 2016, et surtout plus de 6.000 vies sauvées par rapport à 2010.
Les pays de l’Est, en particulier la Roumanie, la Bulgarie, la Pologne, les pays des Balkans ont le taux le plus élevé et, dans une moindre mesure, le Portugal et la Grèce.
À l’inverse, les pays nordiques, l’Allemagne, le Royaume-Uni ou l’Espagne affichent les meilleurs résultats.
Au milieu, la France qui a enregistré l’an passé près de 3.700 morts.
Aux décès, s’ajoutent les blessés : 135.000 blessés graves l’an passé. Parmi eux, beaucoup de piétons, cyclistes et motocyclistes, considérés comme les usagers les plus « vulnérables » Enfin, la tranche d’âge des 25-49 ans a payé le plus lourd tribu aux accidents de la route.
http://fr.euronews.com/2018/04/11/25-300-morts-sur-les-routes-de-l-ue-en-2017

Dénomination des cyclones dans l’Atlantique nord
Plus aucun cyclone ne sera nommé Harvey, Irma, Maria ou Nate. L’Organisation météorologique mondiale (WMO) a annoncé, jeudi 12 avril, avoir retiré ces quatre noms de la liste officielle permettant de désigner les tempêtes. « La saison cyclonique a été extrêmement active dans l’océan Atlantique en 2017, et l’une des plus destructrices de l’histoire, a précisé la WMO dans un communiqué . Si un ouragan est particulièrement meurtrier ou dévastateur, son nom est retiré et remplacé par un autre. » Harold, Idalia, Nigel et Margot figureront dans cette liste à partir de 2020.
https://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/plus-aucun-cyclone-ne-sera-nomme-harvey-irma-maria-ou-nate_2703862.html

Mali Kayes : accident de mine, le 10 avril 2018
Effondrement d’une mine à Kroukéto dans la commune de Sadiola , région de Kayes, les fouilles sont toujours en cours pour retrouver d’autres victimes ,le bilan initial est d’une vingtaine de morts.
Le ministre des mines s’est rendu sur place pour constater les faits le même jour.
http://www.studiotamani.org/index.php/breves/15248-kayes-au-moins-20-personnes-retrouvees-mortes-suite-a-l-effondrement-d-une-mine-a-krouketo
Analyse
La région de Kayes au Mali est riche en minéraux : or, diamant, fer, bauxite, etc. Les mines d’or  sont exploitées depuis 1996  ce qui entraine le forage de nombreuses mines sans pour autant qu’ elles puissent disposer des normes de sécurité habituelle.
Le Mali partage ce risque l Afrique du Sud, qui compte les mines les plus profondes au monde. En 2015, 77 personnes y sont mortes….

René Noto

Actualités du 1er Avril

Actualités du 1er avril 2018

C’est arrivé (réellement) un 1er avril

  • 1er avril 1933, France : l’armée de l’air française est créée officiellement.
  • 1er avril 1946, Alaska : séisme le plus puissant observé dans le monde, avec une magnitude de M 9,2 sur l’échelle de Richter. Il a fait 115 victimes …
  • 1er avril 1960, France : 2èm essai d’une  bombe atomique à Reggane, au Sahara.
  • 1er avril 1978, France : inondations en Ile-de-France.
  • 1er avril 1988, Afrique : participation des États-Unis à la lutte contre une invasion de sauterelles.
  • 1er avril 2010, France : séisme à Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées.
  • 1er avril 2014, Chili : séisme au Chili avec alerte au tsunami.

La fête du poisson d’avril trouve son origine dans l’antiquité : Le 1er avril tombant 12 jours après l’équinoxe de printemps et il est donc fort possible que cette fête trouve son origine dans l’antiquité.
Une journée était effectivement consacrée au Dieu du rire dans l’ancienne Grèce.
Cette journée était consacrée aux farces, aux fous et à l’inversion des rôles comme pendant le Carnaval. Cette tradition a été reprise par les romains avec la déesse Aphrodite.
Cette explication est la plus probable si l’on prend en compte les fêtes équivalentes dans le reste de l’Europe et dans le monde.
En effet d’autres explications ont été avancées :
– La fête du 1er avril tombe très souvent pendant le Carême chrétien et permet de faire une pause ludique et légère au milieu de l’austérité de l’avant Pâques.
Le fait que la fête du 1er avril tombe pendant le Carême pourrait expliquer l’utilisation du poisson, qui est l’aliment roi du Carême.
-Une autre origine  du poisson d’Avril remonterait à  la décision de Charles IX (roi de France). Avec l’Édit de Roussillon, le 9 août 1564, Charles IX instaure le 1er janvier comme premier jour officiel de l’année
Selon la légende certains ont fait preuve de résistance en offrant des cadeaux et présents de nouvel an le 1er avril, tandis que d’autres continuaient par habitude à offrir des étrennes jusqu’en avril.
Peu à peu, ces cadeaux de fausses étrennes se seraient transformés en canulars, en blagues, puis en poissons d’avril accrochés dans le dos des distraits.
http://www.teteamodeler.com/culture/fetes/poissonavril.asp

On retrouve parmi les 468  journées répertoriées dans le site des Journées Mondiales,  le 1° avril, Journée Mondiale de la blague.
Ceci  constaté  est- il « légitime » dans le domaine des agressions de toutes natures et des catastrophes de se livrer à un « canular  »  dans ce contexte  en dehors d’un premier avril ?
Quelques exemples :

  • 1938 États-Unis, 30 octobre 1938
    L’émission d’Orson Wells »la guerre des mondes » le 30 octobre 1938 annonçant une invasion des martiens : panique, affolement ?
    Là encore  la réalité fut beaucoup plus simple, quelques cas mais pas de panique collective à cette époque car les écoutes radiophoniques étaient peu nombreuses.
    Qu’en serait- il aujourd’hui avec l’importance quantitative qualitative des réseaux d’informations.
  • 1994 : France, Gonfreville-l’Orcher, près du Havre
    « Une voiture écrasée, du mobilier urbain cassé et deux grosses météorites, en partie enfoncées dans le sol: c’est ce qui restait vendredi matin d’un canular organisé par le service culturel de la mairie, pour attirer l’attention sur une exposition consacrée à la science-fiction dans la bande dessinée. La plaisanterie, relayée, à la façon d’Orson Welles, par la presse et la radio locale, a créé une vive émotion parmi la population. Les scientifiques et militaires photographiés dans le journal étaient des comédiens, les météorites en carton-pâte… »
    https://www.humanite.fr/node/87782
  • 4 décembre 2004
    Pour le 20° anniversaire de la catastrophe de Bhopal (plus de 15 000 victimes) sur les ondes de la BBC : je suis très, très heureux d’annoncer que, pour la première fois, Dow Chemical accepte l’entière responsabilité de la catastrophe de Bhopal», J F , qui se présente comme un porte-parole de la multinationale.
    http://www.liberation.fr/terre/2004/12/04/un-canular-pour-le-20e-anniversaire-de-bhopal_501771
  • 1° juin 2014
    Pendant presque 24 heures lundi 26 mai, le site Internet de CNN a annoncé que notre planète courait un risque important d’être percutée, dans 27 ans, par un astéroïde géant de 16 kilomètres de diamètre, soit un objet plus gros encore que celui qui a provoqué la disparition des dinosaures (oiseaux exceptés) il y a 66 millions d’années.
    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2014/06/01/cnn-tombe-dans-un-canular-a-lasteroide-tueur/
  • États- Unis, Californie, janvier 2015
    Les fuites radioactives dans le Pacifique, minimisées par les autorités de Tepco l’opérateur de la centrale de Fukushima-Daiichi, ne cessent d’alimenter les fantasmes des Américains sur la rive Est de l’océan. Tel ce calamar géant en forme de canular sur la plage de Santa Monica (Californie).
    http://geographica.net/2015/01/fukushima-le-canular-du-calamar/
  • États-Unis et Canada
    Développement du «swatting»
    sorte  de canular téléphonique  qui devient de plus en plus fréquent aux États-Unis, mais également au Canada .Dans ces deux pays des  de faux appels d’urgence  pour un déplacement de la police avec quelques fois des conséquences tragiques.
    http://www.tvanouvelles.ca/2017/12/30/un-homme-meurt-en-raison-dun-canular
  • États –Unis, septembre 2017
    La NASA a publié un communiqué de presse cette nuit afin de revenir sur les prédictions faites par David Meade, un pseudo-scientifique adepte des théories de fin du monde. L’agence spatiale américaine est formelle, Nibiru n’existe pas et cette mystérieuse planète n’est rien de plus qu’un mythe.
    http://www.fredzone.org/la-nasa-est-formelle-nibiru-est-un-simple-canular-993

Ces « exercices ludiques » ont-ils en termes de conséquences immédiates des points communs avec les rumeurs dont on mesure régulièrement le danger en termes de panique ?

Quel sera « le cru » 2018 dans ce domaine ?

Réponse dans quelques heures

Monoxyde de carbone » lors des rassemblements festifs, culturels ou confessionnels
En cette soirée du samedi 31 mars, un important dispositif est déployé par les sapeurs-pompiers de Côte-d’Or et une quinzaine de personnels du SAMU suite à une intoxication collective à l’Église de la commune de Lamargelle, selon le Service Départemental d’Incendie et de Secours, qui précise que le bilan provisoire fait état «d’une vingtaine de victimes en urgence relative» à 22h34.
Environ 150 personnes se trouvaient dans l’église de Lamargelle pour une veillée pascale quand plusieurs personnes se sont plaintes des symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone vers 19h30.
http://www.infos-dijon.com/news/faits-divers/en-cote-d-or/cote-d-or-150-personnes-dans-l-eglise-de-l
Analyse
Échec complet des campagnes d’information sur le risque « monoxyde de carbone » lors des rassemblements festifs, culturels ou confessionnels de ce type ?

René Noto

Hommage à Arnaud Beltrame

Hommage au Lt-Colonel Arnaud Beltrame


Un acte de terrorisme  vient d’endeuiller la France.

C’est un acte d’héroïsme qui répond à l’agression aveugle de citoyens innocents.

La SFMC s’associe à l’hommage national en mémoire du Lieutenant-Colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame et assure son épouse, ses camarades, le corps de la gendarmerie de ses sentiments attristés. 

                                               

Le sacrifice de ce serviteur de l’État restera un exemple pour tous ceux qui se dévouent quotidiennement pour soigner, secourir et assurer la sécurité de nos concitoyens.

Au nom du bureau, du conseil d’administration et de l’ensemble des  membres de la SFMC,

Médecin général (2s) Henri JULIEN
Président de la SFMC,
Membre de l’académie nationale de médecine.

 

COPACAMU, Marseille

COPACAMU
22 et 23 mars 2018
Hôpital de La Timone
Marseille

COPACAMU 2018 sera pour les Urgentistes de la Région PACA l’occasion de se retrouver pour la dix-septième fois consécutive.
Ce rendez-vous incontournable de la Médecine d’Urgence se déroulera en mars à l’Hôpital de La Timone de Marseille, ses amphithéâtres correspondant parfaitement au format de nos rencontres.
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est dynamique comme en témoigne l’implication dans les conférences de nombreux intervenants de tous les Établissements de Santé de la région.

Nos équipes soignantes reviennent pour la quinzième fois débattre de leurs problématiques.

Ce congrès obtient chaque année un énorme succès, puisque plus de 500 participants font de cette manifestation la deuxième rencontre en termes de fréquentation au plan national.
L’Observatoire Régional des Urgences nous fera part comme chaque année de ses recommandations face à nos problèmes quotidiens.

Notre site web affiche un nombre croissant de visites et contribue largement à notre action de formation continue puisque l’ensemble des communications des Congrès du COPACAMU y sont accessibles.
L’industrie pharmaceutique s’associera à nos journées sous forme d’un partenariat actif.

Je souhaite vous retrouver nombreux pour parfaire nos connaissances et échanger en toute convivialité.

Jacques Levraut, Président COPACAMU

Plusieurs communications concerneront la médecine de catastrophe, fille de la médecine d’urgence. HJ

Accueil                 Programme COPACAMU

SSA, théâtre combat – attentat, Toulouse

Service de Santé des Armées / SAMU31 / CHRU TOULOUSE
CAPACITE DE MEDECINE DE CATASTROPHE et DU DES SOIGNANTS EN DÉSASTRES SANITAIRES
MODULE DE MÉDECINE MILITAIRE DES 21 et 22 MARS 2018
« L’approche du SSA en théâtre Militaire et d’attentat »

L’apparition de scènes de guerre dans notre quotidien nécessitait l’adaptation des forces de sécurité mais aussi une information complémentaire des secours. L’expertise militaire dans le sauvetage au combat est une référence éprouvée sur les théâtres d’opérations extérieures. La direction régionale du Service de santé des armées de Bordeaux a donc proposé un module de formation au profit des professionnels de santé de la région de Toulouse. Module de haut niveau monté en collaboration avec le SAMU31, la faculté de médecine, les conseils ordinaux, la 11ème brigade parachutiste et le pilotage de l’antenne réservistes de Toulouse (ARROSSA/GORSSA)
La capacité de medecine de catastrophe et le diplôme universitaire des soignants en désastres
sanitaires du SAMU31 sont des enseignements référents dans la Formation des Médecins et des infirmiers de l’urgence de la région occitanie. Ce module militaire est animé par des enseignants référents : de l’école du Val de Grâce, de l’Hôpital d’Instruction des Armées Robert Piqué de Bordeaux, de l’institut de Recherche Biomédicale des Armées et du 11ème centre médical des armées de Toulouse. Cet enseignement met maintenant à disposition de tous les intervenants de l’urgence régional un complément de formation indispensable sur le sauvetage au combat adaptée aux nouvelles menaces. En 2017 s’est déroulé le premier module de Médecine militaire de la capacité de medecine de Catastrophe avec un succès remarquable montrant l’inquiétude de la Nation. En 2018 nous vous proposons la deuxième version avec une proximité encore plus grande lors des exercices.
La première journée de conférences du 21 mars 2018, se déroulera au 1er RTP (quartier du Colonel Edme, route de Seysses, Cugnaux) en présence du directeur Regional du Service de santé des armées. Cette première journée fera le point sur ces nouvelles blessures et sur l’approche du SSA dans la prise en charge du blessé de guerre et d’attentat.
La deuxième journée du 22 mars 2018, se déroulera en extérieur sur l’emprise du 1er RTP de Cugnaux.
En matinée des ateliers pratiques seront organisés par le 11ème CMA de Toulouse. Ces ateliers « thématiques » reprendront le triage militaire, le « SAFE MARCHE RYAN » et la manipulation du Materiel militaire. Au cours d’un repas sur le terrain, les stagiaires découvriront les rations de combats. Puis une démonstration en vrai grandeur, de sauvetage au combat, fera appel à un groupe Militaire du CMA pris sous le feu avec leurs véhicules blindés.
La mise en place de ce module militaire sur le sauvetage au combat sur Toulouse correspond tout à fait à l’effort des armées pour contribuer par son expertise à la Formation des praticiens civils de l’urgence.
L’intégration à une Formation universitaire réputée comme l’est la capacité de Médecine de catastrophe du SAMU31 permet non seulement de participer à l’augmentation de la visibilité hospitalo-universitaire du SSA,mais aussi de positionner l’armée comme un acteur majeur de l’effort national face aux nouvelles menaces sur le territoire.
Nous vous invitons à nous rejoindre lors de ces journées afin de bénéficier de cette formation
militaire
1/ soit en vous inscrivant au cursus complet de la capacité de medecine de Catastrophe du SAMU31, afin de bénéficier d’une formation globale de très haut niveau pour faire face aux catastrophes. papayanni.e@chu-toulouse.fr
2/soit en ne suivant que le module de Médecine militaire pour appréhender au mieux la gestion de patients en théâtre de guerre, en nous contactant : mcdurrieuarrossa@orange.fr (nom, prénom, email, téléphone, fonction) avant le 12 mars 2018. Nous adresserons un email en retour pour vous signifier la validation de votre candidature en raison du nombre limité de places. Il sera demandé aux « extérieurs » une participation de 30€ pour chaque journée, incluant : l’accueil, le déjeuner sur le site et les boissons. Pour les ESR une prise en charge partielle est prévue par le SSA (15€ par jour pour l’alimentation). Un justificatif au titre de la formation vous sera remis à l’issu

MC Durrieu DuFaza J-Philippe
Responsable du pilotage du module de Médecine militaire

Exercice MedCata à Libreville

EXERCICE DE MÉDECINE DE CATASTROPHE A LIBREVILLE

Le 16 février a été organisé par l’École d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville (EASSML) au Gabon un exercice de médecine de catastrophe au profit des 30 médecins et 9 officiers d’administration stagiaires.

Cet exercice avait pour thème deux attaques terroristes quasi simultanées sur 2 sites de type «camion bélier » sur l’un (23 victimes) et « fusillade » (11 victimes) sur l’autre. Il s’est déroulé sur des terrains militaires à proximité de l’HIA Omar Bongo Ondimba (HIA OBO).

   

Les blessés grimés (30 patients simulateurs et 4 mannequins) étaient transportés sur le Poste Médical Avancé après une relève médicalisée sur chaque site, puis sur l’HIA OBO qui a activé son plan blanc pour l’occasion.

   

Cet exercice de simulation-immersion, point final du module d’enseignement de catastrophe des médecins stagiaires a mobilisé plus de 130 personnels de l’EASSML, du Service de santé militaire dont l’HIA OBO et les Sapeurs-pompiers militaires.

                                               

L’exercice s’est terminé par un débriefing qui a mis en lumière un certain nombre de points d’amélioration. Il a motivé les sapeurs pompiers et les autorités du Service de santé militaire pour organiser plus d’exercices dans le cadre de la menace terroriste. 

Med Gl Marc PUIDUPIN
Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville

SecoursExpo, Ateliers med-cata, Paris

SECOURS EXPO
8, 9 et 10 février 2018
Paris, Porte de Versailles

Un salon pour réunifier !

Les organismes publics, privés, associatifs, les professionnels, volontaires, bénévoles qui contribuent à la sécurité civile exercent leur action avec enthousiasme malgré les difficultés : c’est qu’ils savent tous que leur engagement a un sens, celui de la protection collective qui fonde la citoyenneté et la capacité de vivre mieux ensemble. C’est pourquoi ils ont besoin de se retrouver pour renforcer l’efficacité du lien qui les unit dans l’action au quotidien comme dans la crise.
Michèle Merli
Présidente d’honneur de Secours Expo,
Présidente du Conseil national de la protection civile (CNPC)

Le samedi 10 février, la SFMC anime deux ateliers :
            – Triage des victimes en situation d’urgence collective et de catastrophe,
            – Damage control resuscitation en situation de catastrophe

Pour tout contact : http://www.secours-expo.com/fr/#  

Méd. cata., congrès C@MU, Bordeaux

Collège Aquitain de Médecine d’Urgence
C@MU

Session Médecine de catastrophe
8 février 2018

14:00 – 17:30

Institut des Métiers de la Santé
Hôpital Xavier Arnozan
Avenue du Haut-Lévêque
33600 PESSAC

Coordonnateur : Eric TENTILLIER (Bordeaux)

14h00 – 15h30
Les équipes médico-soignantes exposées à la catastrophe
modérateurs Henri JULIEN (SFMC), Eric TENTILLIER (Bordeaux)
Repérage du psycho traumatisme du professionnel
Charles-Henry MARTIN (Bordeaux)
Etudes IMPACTS et ESPA. Quels sont les premiers résultats concernant les premiers intervenants des attentats de 2015 ?
Thierry BAUBET (Bobigny)
Les équipes médico-soignantes face à l’attentat de Nice du 14 juillet 2016. Conséquences immédiates et à distance.
Jacques LEVRAUT (Nice)

16h00 – 17h00
Des situations sanitaires inhabituelles
modérateurs Henri JULIEN (SFMC), Jean-Michel DINDART (Bordeaux)
Organisation sanitaire autour du festival GAROROCK
Xavier PEREIRA (Agen)
Le SAMU face à l’ouragan
Patrick PORTECOP (Pointe-à-Pitre)

 

Programme complet

Session SFMC Sûreté et Secours, Sec Mag.

SFMC : Sécurité intérieure et secours

La Société française de médecine de catastrophe (SFMC) organisait ce jeudi 25 janvier une conférence consacrée notamment à l’interconnexion entre sécurité intérieure et secours.

Exercice interservices

   

Crédit photo : Secours Mag

Interservices. Ce fut le maître mot de la conférence organisée jeudi 25 janvier par la société française de médecine de catastrophe (SFMC) à l’école du Val-de-Grâce à Paris. A l’heure où les forces de sécurité et les services de secours doivent plus que jamais travailler ensemble dans un contexte de menace d’attentats terroristes, quelles sont les clés pour parvenir à une entente optimale sur le terrain entre ces acteurs qui n’ont pas la même culture opérationnelle ? « Le succès de la complémentarité repose sur trois critères, explique le colonel Didier Rahmani, conseiller sécurité intérieure de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC). Il faut une connaissance approfondie du potentiel de chacune des forces, une compréhension partagée de la situation qui nécessite de régler les problèmes d’interface, et des entraînements qui permettent de mieux se connaître, et ainsi d’améliorer l’efficacité et la confiance entre acteurs. » 

Objectif commun : sauver le plus de victimes 

Au moment d’évoquer l’interface entre le Commandant des opérations de police et de gendarmerie (COPG) et l’organisation No Vi-AMaVi, le lieutenant colonel Terrier de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) abonde : « Le dispositif Orsec Novi insiste sur la nécessaire coordination interservices mise en oeuvre en cas d’attentat terroriste. Celle-ci se traduit par l’action concertée permanente du COPG et du Commandant des opérations de secours (COS). Dans le cadre de ses missions, le COPG doit prendre en compte les contraintes du COS et du Directeur des secours médicaux (DSM), et intègre dans sa manoeuvre globale le commandant des opérations d’intervention spécialisée (COIS) et le Commandant des opérations de police judiciaire (COPJ). Au final, on ne peut plus aujourd’hui travailler chacun chez soi. » Pour ce qui est des sapeurs-pompiers et la notion de corridor d’extraction, le Dr Patrick Hertgen, médecin chef du SDIS du Nord (59) rappelle que « l’action des sapeurs-pompiers face à des victimes d’attentat ne saurait se résumer au seul corridor d’extraction. Il ne faut pas négliger les autres étapes de la chaine des secours, et il serait en particulier déraisonnable de démembrer cette chaine des secours qui doit rester pilotée par le COS. » Avec toujours le même but : limiter les morts évitables. Un objectif qui passe par une projection secouriste (pompiers, CRS, etc.) très précoce et adaptée, une extraction rapide des victimes de la zone d’exclusion, une médicalisation efficiente et une évacuation rapide vers l’offre de soins urgents pré-identifiée et adaptée. Et le Dr Hertgen de conclure son intervention en évoquant Sully Sullenberg, pilote de ligne qui était parvenu à poser en catastrophe son avion de ligne dans le fleuve Hudson à New York, le 15 janvier 2009. « Ce commandant a sauvé ses passagers en désobéissant à la régle. » Une manière de dire que les services de secours et de sécurité, malgré tous leurs plans et leurs doctrines, devront savoir s’adapter à la réalité du terrain qui, toujours, commande.

Avec l’autorisation de
Secours Magazine, janvier 2018.