Avec régularité la S.F.M.C. porte à votre connaissance des thèmes d'actualité dans le monde ayant pour objet les urgences collectives, les catastrophes, les désastres et crises sanitaires. Vous pouvez participer à cette collecte d'information en adressant commentaires, photos, articles ou présentations au Web Master. D'avance, merci.

Actualités du 17 février 2015

Actualités du 17 février 2015

  • Port-au-Prince, (Haïti), électrocution collective, le 16 février 2015
Lors du  premier carnaval à Port-au-Prince, capitale d’Haïti, depuis le séisme, un accident collectif est survenu par la chute d’un câble électrique sur un char du cortège.
Le bilan encore provisoire fait état de 15 morts et une quarantaine de blessés, certaines sources indiquent 18 morts, 20 morts.
Analyse
Les accidents électriques collectifs mortels et non mortels (Électrocution et électrisation) sont très rares en dehors des situations de foudroiement car ils ne peuvent se produire que dans des conditions très particulières : concentration de personnes sur une zone réduite et contact avec une source de courant haute tension.
Lors de cet accident c’est la rupture du câble et sa chute sur le char qui a été la cause, la concentration des personnes sur le plateau du char a été un élément favorisant.
Il semblerait que la plupart des victimes soient mortes immédiatement et parmi les victimes il faut envisager celles liées à l’accident électriques et celles liées aux chutes et bousculade qui ont suivi l’accident.
La chute du câble quant à elle peut s’expliquer par l’importante dégradation des conditions de vie dans la ville (état de la voirie, des réseaux d’eau, d’électricité, des égouts, qui viennent s’ajouter à l’importante violence urbaine quotidienne.
  • États-Unis, Virginie, accident de train et incendie, le 16 février 2015
« Dans la nuit du 16 février, un train qui transportait 100 conteneurs remplis de pétrole brut a déraillé, de multiples explosions se sont enchaînées. Le train se trouvait en Virginie occidentale lorsque l’accident s’est produit, une tempête de neige faisait rage à ce moment-là mais rien ne prouve que le déraillement soit dû au temps. 14 conteneurs se sont enflammés provoquant d’énormes explosions, un autre conteneur serait tombé dans une rivière proche. D’après la compagnie ferroviaire CSX aucun blessé n’est à déplorer mais les dégâts sur l’environnement local sont importants. À 6 heure du matin, le gouverneur a déclaré l’état d’urgence.

http://www.actu-mag.fr/2015/02/17/etats-unis-le-deraillement-dun-train-provoque-de-gigantesques-explosions/

  • Canada, déraillement et incendie d’un train de pétrole, le 15 févier 2015
“Un train qui transportait du pétrole brut a déraillé et s’est enflammé dans la nuit de samedi à dimanche à 80 km au sud de Timmins dans le nord de l’Ontario. 
Un porte-parole du Canadien National (CN) indique que 29 wagons sur les 100 que comptait le train sont impliqués dans l’incident. Sept wagons ont pris feu. 
La compagnie indique aussi que le déraillement s’est produit vers minuit et que l’incident n’a pas fait de blessés. Des équipes d’urgence de la compagnie sont sur place et doivent déterminer si des déversements se sont produits dans le secteur boisé et isolé”.
Analyse
Il s’agit d’un accident de transport de matières dangereuses(TMD) comme il en existe de nombreux dans le monde par voie ferroviaire, routière, maritime et fluviale et pour lesquels il a de nombeuses mesures pour en assurer la sécurité.
Cependant cet accident présente un certain nombre de caractéristiques intéressantes dans le domaine de la gestion des risques.
             – La fréquence des accidents identiques
Depuis quelques temps plusieurs incendies et explosions sont survenus aux Etats-Unis comme au Canada dans les transports ferroviaires de ce pétrole brut, en effet il s’agit de pétrole issus de forage de gaz de schiste qui est beaucoup plus volatil donc instable lors d’accident de collision ou de déraillement.
Il y aurait donc lieu d’envisager des mesures nouvelles pour assurer la sécurité de ces transports.
              -Les causes et les circonstances de l’accident
À l’origine il semblerait qu’il s’agisse d’un déraillement lié aux conditions climatiques (abondance de la neige).
On voit donc les filiations possibles entre des événements naturels (la neige) et des accidents technologiques, par ces liens on peut donc présenter un nouvel exemple de « catastrophe duale ».
             – Les conséquences de l’accident
Déraillement, détérioration des wagons, fuite ou renversement du pétrole, vapeurs, explosions et incendies, telles sont les séquences habituelles.
Les conséquences sur l’environnement permettent de mettre en évidence une variante du concept de « population avoisinante » telle qu’elle est décrite autour d’un site industriel : population connue tant au plan quantitatif que qualitatif et qu’il est relativement facile de tenir informée des risques liés à leur présence près d’un site industriel en cas d’accident.
Lors des accidents survenant sur des voies routières ou ferroviaires il est beaucoup plus difficile de cerner toutes les caractéristiques de ces populations avoisinantes.
  • Canada, Halifax, tuerie de massé évitée le 13 février 2015
« La police canadienne a déjoué un projet de tuerie de masse prévu en ce 14 février que voulaient mener un Canadien de 19 ans et une Américaine de 23 ans, qui devaient ensuite se donner la mort. Une affaire qui ne serait pas liée à du terrorisme ».
Analyse
Pour toutes les grandes agressions collectives on peut craindre les effets de contagion et de mimétisme chez des sujets plus ou moins prédisposés soient par leur « fragilité mentale » soit par les effets d’un endoctrinement donné.
 René Noto