Avec régularité la S.F.M.C. porte à votre connaissance des thèmes d'actualité dans le monde ayant pour objet les urgences collectives, les catastrophes, les désastres et crises sanitaires. Vous pouvez participer à cette collecte d'information en adressant commentaires, photos, articles ou présentations au Web Master. D'avance, merci.

Actualités du 12 février 2017

Actualités du 12 février 2017

Cela s’est passé en févier

– 2 février 2009    Etats-Unis : un accident d’avion à New York, bilan de  quarante neuf morts.
-8 février 1993    Catastrophe aérienne en Iran .bilan de  134 morts.
-8 février 1965 : le vol 663 Eastern Air Lines s’écrase peu après son décollage de New York  en -tentant d’éviter une collision avec un Boeing 707 en approche. Bilan de 84 morts
-9 févier 1942 : Le paquebot français Normandie, réquisitionné et en cours de transformation en transport de troupes, brûle et chavire dans le port de New York.
-9 février 1982 L e vol 350 Japan Airlines s’écrase à l’atterrissage à l’aéroport international de Tōkyō-. 24 des 172 occupants sont tués. Les conclusions de l’enquête concluent à un crash volontaire du commandant de bord par une inversion de poussée des moteurs.
-11 février 1978 : catastrophe aérienne, un Boeing 737, est détruit et prend feu après avoir raté son atterrissage sur la piste enneigée au Canada faisant 42 morts sur les 49 personnes à bord.
-12 février 1963 le vol 705 Northwest Orient Airlines s’écrase dans les Everglades peu après son départ de Miami avec 43 personnes à bord du Boeing 707 à la suite de vents violents. Bilan 43 morts
-12 février 2002 : le vol 956 Iran Air Tours en provenance de Téhéran s’écrase contre une montagne à 9 100 pieds d’altitude lors de son approche de Khorramabad en Iran. Bilan 119 mort  L’accident serait en partie lié aux conditions météorologiques locales.
-10 février 2004 : le vol 7170 Kish Air s’écrase à l’aéroport de Charjah aux Émirats arabes unis tuant 43 personnes. Il n’y a que trois survivants.
-12 février 2009 : Le vol 3407 Colgan Air, l’avion en approche s’écrase au sol, sur une maison, après que les pilotes ont averti avoir rencontré des conditions givrantes. Tous les passagers et membres d’équipages périssent ainsi qu’une personne au sol .Bilan de  50 morts.

On peut être surpris de la part importante de l’accidentologie aérienne dans ces évocations. Conditions météorologiques locales et générales ?

Et en 2017.

  • Angola, panique de stade, le 10 février 2017
    Vendredi soir, cette bousculade à l’entrée du stade du 4-Janvier, à Uige, a fait au moins 17 morts et 56 blessés, selon la police.
    De son côté, un médecin de l’hôpital militaire interrogé par l’AFP a fait état d’un bilan de 22 morts. “17 personnes sont mortes sur place et 5 autres à l’hôpital. Nous avons admis 100 personnes aux urgences”,
    Le bilan officiel fourni par les autorités était toujours samedi après-midi de 17 morts.
    “Alors que, sur le terrain, les deux équipes s’affrontaient, les fans ont tenté d’entrer dans le stade pour voir le match. La porte a cédé sous la pression et 17 personnes ont trouvé la mort dans la bousculade”, rapporte un communiqué du club visiteur.
    Selon l’entraineur “, “aucune personne à l’intérieur du stade ne s’est aperçue de ce qui se passait à l’extérieur”.
    Des images diffusées par la télévision publique angolaise semblent confirmer ces déclarations.

    On y voit le match se dérouler normalement, dans un stade champêtre, dépourvu de toute tribune, où les spectateurs assistent à la rencontre le long de la main courante au bord du terrain, ou massés derrière le but sur les pelouses d’une petite colline.
    Le président de Santa Rita, Pedro Nzolonzi, a immédiatement accusé la police d’être responsable du drame. “Beaucoup ne voulaient pas payer et ceux qui n’avaient pas de billet n’ont pas réussi à entrer. Et là a commencé la confusion. “Tout est la faute de la police. C’était facile à éviter. Il fallait simplement élargir le cordon de sécurité”, a-t-il estimé, dénonçant une “faute grave”.
    L’histoire du football dans le monde a été marquée par plusieurs mouvements de foule meurtriers.
    Pour l’Afrique on rappelle:
    -En 2009, 19 personnes sont mortes à Abidjan après une bousculade lors d’un match
    -En 2001, un mouvement de foule avait également coûté la vie à 127 supporters à Accra, la capitale du Ghana.
    -En mai 1964, 320 personnes ont été tuées et plus de 1.000 blessées dans une bousculade au stade de Lima, lors d’une rencontre Pérou-Argentine.

Analyse
Trois remarques :
1-Evénement classique dans les rencontres de foot au cours desquelles les mouvements  de  foule ne sont pas pris en compte dans le concept de risque évolutif.
2-Par ailleurs réactions politiques et  commentaires médiatiques conformes aux “habitudes”.
3- bilan humain toujours difficile  à établir car discordances entre les déclarations officielles et certains « témoignages ».

  • Pakistan, séisme le  8 février 2016
    Séisme de magnitude 6,4 dans les sud-ouest du pays, pas de victime ni dégât matériel.
    https://www.catnat.net/veille-catastrophes/en-bref/22545-seisme-de-magnitude-de-6-4-dans-le-sud-ouest-du-pakistan
    Analyse
    Événement sans conséquence dans une région qui un lieu endémique de tremblements de terre car situé dans la zone de friction des plaques tectonique indienne et eurasiatique.
    -En 2013 un séisme avait  entrainé plus de 200 morts.
    – En 2008, séisme avec plusieurs centaines de morts.
    -En 2005 un séisme avait atteint avec le Pakistan, l’inde et le Cachemire, plusieurs milliers de morts, 87 000 au Pakistan.
    -En 1935, plus de 30.000 morts.
  • Chutes de neige et avalanches
    Les secours de montagne ont indiqué la mort d’un skieur de 35 ans et le fait qu’un autre se trouvait dans un état critique après deux avalanches, survenues hors piste ce dimanche, à quelques heures d’intervalle, dans les massifs du Mont-Blanc et des Aravis, en Haute-Savoie. La première coulée a emporté et enseveli peu avant 11 heures un restaurateur de la région, qui redescendait de l’Aiguille Croche, un sommet situé à Praz-sur-Arly, au nord-ouest du domaine skiable de la station de Megève, dans le massif du Mont-Blanc.
    L’accident, survenu à 2.300 mètres d’altitude, n’a semble-t-il laissé aucune chance au randonneur, qui a été victime d’une plaque à vent “de grande ampleur” l’ayant entraîné dans une chute de “près de 400 mètres, avec le saut d’une barre rocheuse”, a précisé le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix, qui est intervenu sur place.
    Le second skieur retrouvé par trois randonneurs
    Gravement blessé au crâne, l’homme a été découvert en arrêt cardio-respiratoire par des pisteurs de la station de Megève. Transporté à l’hôpital de Calanches, il est mort des suites de ses blessures. “Il s’est probablement fait piéger car c’était un randonneur expérimenté, qui connaissait le secteur et ses risques”, a indiqué le commandant du PGHM de Chamonix, Stéphane Bozon, confirmant une information de France 3 Alpes.
    Deux heures plus tard, une autre avalanche a enseveli un second skieur, qui évoluait seul à 2.100 mètres d’altitude sur la commune de La Clusaz, de retour de la Pointe du Merdassier, un sommet du massif des Aravis.
    http://www.lci.fr/faits-divers/avalanches-week-end-meurtrier-dans-les-stations-de-ski-francaises-2025743.html
    Analyse
    Dans les dernières Actualités (7 février) il était écrit : « C’est actuellement pour plusieurs régions, la période des « « vacances de février », donc des vacances de neige.
    On peut donc espérer que les vacanciers respecteront les consignes de sécurité à la montagne en ne pratiquant pas le hors-piste. »
  • Belgique, intoxications collectives par monoxyde de carbone
    Toutes les victimes de l’intoxication de masse survenue samedi soir dans le nouveau karting wavrien WIK ont pu quitter les hôpitaux vers lesquels elles avaient été orientées….. Quelque 150 personnes se trouvaient samedi soir sur le site du nouveau Wavre Indoor Karting, ouvert la semaine dernière le long du boulevard de l’Europe, lorsqu’une septantaine d’entre elles ont été victimes d’une intoxication au CO. Cinq victimes ont été sérieusement intoxiquées, douze modérément et une cinquantaine légèrement.
    http://www.lalibre.be/regions/brabant/intoxications-au-co-a-wavre-toutes-les-victimes-ont-quitte-les-hopitaux-589f7ee8cd702bc31922301e
    Analyse
    Gaz d’échappement d’un moteur à combustion dons l’évacuation a  été défectueuse ?
  • Hongkong, incendie dans un train, le 10 février 2017
    La police hongkongaise a arrêté aujourd’hui un homme pour incendie volontaire après un départ de feu à l’intérieur d’un wagon du métro à l’heure de pointe qui a fait 17 blessés, dont deux sont dans un état critique.
    Le suspect, lui-même grièvement blessé, est un homme de 60 ans. Il a admis avoir déclenché l’incendie alors que la rame se dirigeait vers le quartier commerçant “Sur le chemin de l’hôpital, l’homme a évoqué des raisons personnelles mais ses propos étaient incohérents. Ce qu’il disait n’avait pas beaucoup de sens”, a ajouté le policier, excluant la piste d’une attaque terroriste.
    Analyse
    La survenue de mouvement de foule et de panique n’est pas signalée, on peut anticiper ce que pourrait être des attaques de ce genre dans des transports collectifs aux heures de grandes affluences aussi bien pour les transports de surface (bus et tram) que pour les transports souterrain (métro).

Dernière heure

  • Indonésie(Bali), glissements de terrain le 9 février 2017
    Douze personnes, dont de jeunes enfants, ont été tuées dans des glissements de terrain sur l’île touristique de Bali, en Indonésie.
    Les autorités ont indiqué que plusieurs maisons ont également été détruites dans les trois villages touchés du district de Bangli, aux prises avec des pluies torrentielles.
    http://journalmetro.com/monde/1088643/des-glissements-de-terrain-font-12-morts-a-bali/
    Analyse
    Les différentes images rapportées par les médias montrent l’importance des destructions concernant un habita précaire, construit dans des zones à risques.
    C’est le concept de l’habitat informel suivant la définition de l’ONU (https://www.wm-urban-habitat.org/fra/habitat-informel/

René Noto