Avec régularité la S.F.M.C. porte à votre connaissance des thèmes d'actualité dans le monde ayant pour objet les urgences collectives, les catastrophes, les désastres et crises sanitaires. Vous pouvez participer à cette collecte d'information en adressant commentaires, photos, articles ou présentations au Web Master. D'avance, merci.

Actualités 3ème décade de mars

Actualités de la 3ème décade de mars 2016

 

C’est arrivé  dans les derniers jours de mars :

· France : Le 31 mars 1889 : Inauguration de la Tour Eiffel en avant-première de l’Exposition universelle de Paris qui commémore le centenaire de la Révolution française.
·  Colombie : le 31 mars 1983 – Un séisme détruit une grande partie de la ville de Popayán, plus de 300 morts.
.  France : Le 30 mars 1791 : uniformisation des unités de mesure.
Le décret relatif aux moyens d’établir l’uniformité des poids et mesures en date du 26 mars 1791 est mis en application.
· Etats-Unis : Le 30 mars 1842, l’éther est utilisé pour la première fois comme anesthésique par un médecin, le Dr Crawford Long.
· Etats-Unis : Le 30 mars 1867, achat de l’Alaska à la Russie pour 7.200.000 dollars.
·  France, le 30 mars 1900, limitation de la journée de travail à 11 heures pour les femmes et les enfants.
· États-Unis : Le 30 mars 1979, deux jours après l’alarme dans la centrale nucléaire de Three Mile Island, entre Washington et New York, une bulle de gaz radioactive se forme et menace de contaminer l’atmosphère.
· France : Le 29 mars 1918 1918, Paris est atteint par des tirs de l’artillerie allemande, qui utilise des nouveaux canon à longue portée situés à plus 100km, l’église Saint-Gervais est touchée (91 morts et plus de 60 blessés).

Et en mars 2016 ?

·  Inde, effondrement d’un pont en construction, le 31 mars 2016
Les autorités indiennes ont annoncé vendredi qu’il n’y avait plus de survivants de l’effondrement d’un autopont à Calcutta, qui a fait au moins 25 tués, Les sauveteurs ont retiré près de cent personnes blessés de l’amas de béton et de poutrelles provoqué par l’effondrement de cette portion de voie urbaine surélevée en construction.
L’autopont s’était effondré dans un quartier peuplé de la métropole de l’est de l’Inde, écrasant voitures et piétons.
http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2016/04/20160401-074446.html#
http://www.huffingtonpost.fr/2016/03/31/autopont-calcutta-effondrement-inde-international-photos_n_9580870.html
Analyse
Habituellement les effondrements de bâtiments en cours de construction n’entrainent que peu de victimes, limitées aux seuls ouvriers du chantier.
Les conditions de cet accident expliquent le nombre élevé de victimes (morts et blessés).

·  L’Asie, zone d’endémie de catastrophes, le 30 mars 2016
Selon le réassureur Swiss-Re qui a dénombré 353 catastrophes dans le monde en 2015, dont 198 désastres naturels, c’est l’Asie qui  apparaît comme le continent le plus atteint.
« Séisme au Népal, typhon Goni au Japon, inondations dans le sud de l’Inde: l’Asie n’a pas été épargnée par les catastrophes en 2015. Ce continent a subi les plus lourdes pertes économiques liées aux désastres naturels ou causées par l’homme, à savoir 38 milliards de dollars (33,5 millions d’euros), selon une étude du réassureur Swiss Re. À l’échelle de la planète, le coût des catastrophes, au nombre de 353 dont 198 désastres naturels, s’élève à 92 milliards de dollars (81 milliards d’euros) ».
http://www.bfmtv.com/international/l-asie-continent-qui-a-le-plus-souffert-des-catastrophes-en-2015-963100.htm

· Le cout de catastrophes en 2015 revu à la hausse
« Les dégâts causés par les catastrophes survenues en 2015 dans le monde ont finalement porté sur un montant plus élevé que prévu. Au total, ils ont totalisé une somme de 92 milliards de dollars (89 milliards de francs), selon la dernière étude Sigma de Swiss Re.
En décembre dernier, le réassureur zurichois avait articulé un montant de 85 milliards de dollars. Malgré ce relèvement, les dégâts occasionnés l’an dernier par les catastrophes (naturelles et d’origine humaine) demeurent inférieurs à ceux relevés en 2014, où la somme avait atteint 113 milliards de dollars. »
http://www.tdg.ch/economie/degts-revues-hausse-swiss-re/story/11384273
Analyse
Il faut préciser que ce montant représente le montant global des dégâts mais  les sommes remboursées par les assurances ne représentent que 37 milliards de dollars soit 38% du total.

·  France, une nouvelle loi pour la protection de la forêt, le 23 mars 2016
Loi n° 2016-340 du 22 mars 2016 relative à la protection des forêts contre l’incendie, JO du 23 mars 2016, texte n° 3.
Cette loi donne davantage de responsabilité aux départements pour assurer la protection de la forêt contre l’incendie.
Cette loi vient compléter la loi de la réforme territoriale, à savoir la loi du 7 août 2015 qui, avait accidentellement « oublié » cette protection, « en supprimant la clause de compétence générale sur laquelle les départements fondaient jusqu’alors leur action volontaire en matière de lutte contre les feux de forêts. ».
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250270509295&cid

·   La sécurité routière en Afrique, le 31 mars
« En Guinée, 2288 personnes seraient décédées sur les routes entre 2012 à 2015 soit une moyenne de 572 morts par an. Des sources de l’OMS et du ministère guinéen des Transports indique que : « 43 morts sont enregistrés depuis le début de 2016 », a-t-on appris.
Pour contribuer à la réduction de cette mortalité sur la route et promouvoir une mobilité sûre pour tous les usagers en Guinée, une organisation non gouvernementale a été créé à cet effet. Il s’agit de l’Observatoire guinéen de la sécurité routière et de la mobilité urbaine (OBSERMU) qui a procédé ce mardi, 29 mars 2016 au lancement de ses activités à la Bluezone de Kaloum. «
http://guineenews.org/securite-routiere-un-observatoire-guineen-cree-pour-prevenir-les-accidents-de-la-route/
Analyse
La mortalité et la morbidité liées à l’accidentologie routière est importante en Afrique. Dans le cas de la Guinée cela représente 572 morts par an pour 12 millions d’habitants.
Pour mieux analyser ce chiffre il faudrait également connaitre le nombre de véhicule en service dans ce pays.

·  Etats-Unis, explosion d’un camion de propane, le 25 mars 2016
En déraillant, un train a percuté jeudi un camion de propane à Callaway, dans le Minnesota (nord des Etats-Unis), provoquant quelques heures plus tard une forte explosion. Aucun blessé grave n’est à déplorer.
Les habitants de la ville de Callaway ont été évacués.
http://www.rts.ch/info/monde/7602087-percute-par-un-train-un-camion-de-propane-explose-dans-le-minnesota.html
Analyse
Un nouvel exemple du concept de « population avoisinante » qui subit directement les conséquences des accidents industriels et des accidents de transport de matières dangereuses.

· Suisse, avalanches et responsabilité, le 24 mars 2016
« Révoltés, les responsables de remontées mécaniques entendent réagir à l’acquittement de trois freeriders qui avaient provoqué une avalanche sur une piste faisant deux blessés. En jeu: la crédibilité de la sécurité et de la prévention ».
« L’acquittement, dévoilé cette semaine, des trois skieurs hors-piste qui avaient déclenché une avalanche, qui avait terminé sa course sur une piste ouverte mais sans faire de victime, à Anzère en 2009, n’est pas compris par de nombreux acteurs des stations en montagne. Notamment par les responsables de la sécurité. Pour le Tribunal cantonal valaisan, le risque qu’ils déclenchent une avalanche ce 27 décembre 2009 n’était pas «objectivement prévisible». Or, ils avaient ignoré tous les signaux d’avertissement sur place. »
http://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/un-coup-dur-pour-les-chefs-de-securite-516549
http://www.20min.ch/ro/news/romandie/story/Professionnels-de-la-montagne-en-col-re-15249342
Analyse
Les conséquences des comportements des skieurs qui pratiquent le hors-piste malgré les avertissements de dangers et « les interdictions » des responsables locaux sont régulièrement constatées en dans tous le domaine skiable des Alpes et des Pyrénées (France, Italie, Suisse).

· Les intoxications alimentaires en Chine, mars 2016
Les intoxications alimentaires en Chine ont augmenté de de 10% en 2015, a annoncé vendredi la Commission nationale de la santé et de la planification familiale avec 121 morts sur plus de 5000 cas recensés.
Les toxi-infections alimentaires représentent le plus grand nombre de cas, alors que l’ingestion de substances toxiques, telles que certains champignons, est responsable du plus grand nombre de décès. Les champignons vénéneux sont impliqués dans plus de 60% des cas rapportés.
La commission s’est engagée à renforcer la supervision des cantines dans les écoles et unités de travail ainsi que des banquets dans les régions rurales.
Elle a également exhorté à une meilleure éducation du public sur les dangers des intoxications alimentaires.
http://french.xinhuanet.com/2016-04/01/c_135244699.htm
Analyse
Sur une population de 1 milliard 367 millions d’habitants, ce nombre de décès parait « insignifiant » par rapport à ce qui se passe dans d’autres régions ou continents.
On doute donc de la validité de ces annonces quand on apprend qu’aux États Unis le chiffre annoncé est de 5000 morts par an liés aux intoxications alimentaires.
Cependant cette »annonce » objective bien ce risque collectif permanent que représente l’alimentation déjà signalé dans de précédentes « Actualités ».

· Maroc, prévention des intoxications alimentaires, le 31 mars 2016
« Une journée d’études a été organisée à cette occasion, mardi 29 mars, à la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca-Settat (CCISC). Outre les professionnels, cette rencontre a aussi réuni les autorités locales, l’ONSSA ainsi que différents intervenants dans la chaîne de la sécurité alimentaire. «Le Maroc enregistre chaque année 1.000 à 1.600 intoxications alimentaires, dont près d’un quart sont recensés dans les établissements de restauration collective», préciser Cette recrudescence des intoxications est due, à l’évolution des habitudes alimentaires, mais surtout au changement des modes de production, distribution et consommation. »
http://www.leconomiste.com/article/995895-casablanca-settat
Analyse
Ces informations apportent des nouveaux éléments concernant le risque alimentaire individuel et collectif.

· Pakistan, intoxication à l’alcool frelaté, le 23 mars 2016
Intoxication collective par de l’alcool frelaté dans le sud du pays .le premier bilan faisait état de 15 morts et une dizaine de personnes hospitalisées. Ce bilan revu à la hausse quelques jours après fait état de 25 morts, donc probablement pas de survivant.
http://fr.euronews.com/depeches/3169869-pakistan-23-morts-par-ingestion-dalcool-frelate/
Analyse
Ce genre d’intoxication est fréquente dans certaines régions du monde y compris dans celles où la consommation d’alcool est interdite pour des raisons religieuses.
Lors de cet événement l’absorption de boissons contaminées a été faite au même moment à l’occasion d’une « réunion ».
Ce contexte facilité le diagnostic et la prise en charge, pour autant le risque  vital reste toujours très important, dans cet exemple il n’y pas eu de survivant.

· Guinée et fièvre Ébola, le 22 mars 2016
Selon l’OMS « la fièvre hémorragique Ébola, qui a causé la mort de plus de 11 300 personnes en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia depuis la fin de 2013, ne représente plus un « événement extraordinaire » et le risque de propagation du virus à travers le monde est désormais « faible » http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250270509295&cid
Analyse
Cependant de nouveaux cas ont été signalés au Libéria qui une frontière commune avec la Guinée

Dernière heure, dernière heure… :

Le nouveau calendrier vaccinal 2106
Point-clé sur les nouvelles recommandations en 2016
Le calendrier 2016 introduit une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona pour les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus. Il est également possible, durant un an, c’est-à-dire jusqu’à la publication du calendrier des vaccinations 2017, de proposer une vaccination de rattrapage aux personnes âgées de 75 à 79 ans révolus.
Le calendrier 2016 simplifie la vaccination contre la fièvre jaune : le rappel de vaccination contre la fièvre jaune pour les résidents du département de la Guyane âgés de 2 ans et plus et les personnes issues de la métropole qui y séjournent ou souhaitent s’y rendre n’est plus nécessaire, sauf cas particuliers.
http://social-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/calendrier-vaccinal

René Noto.