Avec régularité la S.F.M.C. porte à votre connaissance des thèmes d'actualité dans le monde ayant pour objet les urgences collectives, les catastrophes, les désastres et crises sanitaires. Vous pouvez participer à cette collecte d'information en adressant commentaires, photos, articles ou présentations au Web Master. D'avance, merci.

Actualités 1° quinzaine novembre

Actualités de la 1° quinzaine de novembre 2015

C’est arrivé…

              Un premier novembre

    -Le 1er novembre 1347, Marseille(France)

Début de l’épidémie de peste noire importée de Crimée par les galères génoises L’épidémie va évoluer en pandémie dans toute l’Europe entre 1347 et faisant environ 25 millions de morts soit entre 30 et 50% de la population.

    -Le 1° novembre 1755, Lisbonne (Portugal

Séisme de Lisbonne qui demeure une des catastrophes naturelles les plus marquantes de ce siècle autant par son intensité (estimée à 8,2),l’accompagnement d’un tsunami, l’importance des destructions matérielles aggravées par les incendies(outre les bâtiments, des œuvres d’art, des bibliothèques, des musées), et le nombre des victimes entre 50 000 et 70 000.

Dans ce 18° siècle des lumières, ce tremblement de terre très dévastateur donna lieu également à des « échanges de point de vue » entre les principaux philosophes de l’époque (Jean-Jacques Rousseau, Voltaire

    -Le 1° novembre 1970 Saint-Laurent-du Pont (Isère France),

Il y a 45 ans, le 1er novembre 1970, un incendie anéantissait le 5-7, un dancing à la mode situé à l’entrée de Saint-Laurent-du-Pont en Isère, 147 morts, asphyxiés, brûlés,

              Un quinze novembre

    –Le 15 novembre 1793, France, naissance de la baguette de pain.

Un décret de la Convention stipule que tous les Français doivent manger le même pain : « La richesse et la pauvreté devant également disparaître du régime de l’égalité, il ne sera plus composé un pain de fleur de farine pour le riche et un pain de son pour le pauvre. Tous les boulangers seront tenus, sous peine d’incarcération, de faire une seule sorte de pain : le Pain Égalité ».

Plus tard (Napoléon III°) des modifications apparaitre on dans ses caractéristiques

   –Le 15 novembre 1889, le Brésil devient une république

L’armée destitue l’empereur Pierre II et instaurent la République.

   –Le 15 novembre 1930, Lyon(France) : catastrophe de Fourvière.

Les secours se poursuivent à Fourvière où tout  un pan de colline s’est effondré  dans la nuit du 12 au 13 novembre avec d’importantes destructions et 40 victimes dont des pompiers et des gardiens de la paix.

   –Le 15 novembre 2003, Saint Nazaire(France) effondrement d’une passerelle

Quelques semaines avant sa livraison et alors qu’il est au stade des essais et finitions, le Queens Mary 2 est ouvert aux visites pour les employés et leur famille. C’est alors qu’une passerelle qui relie la cale sèche, où le navire est en cours d’armement, au quai s’effondre. Les victimes tombent de plusieurs dizaines de mètres et on compte alors 15 morts et 37 blessés.

                            Et en 2015 ?

Les faits relatifs aux attentats du 13 novembre à Paris ne seront pas évoqués car ils feront ultérieurement l’objet d’une analyse de la SFMC.

  •  France, Alsace, accident d’un TGV, le 14 novembre 2015

Accident de TGV concernant une rame d’essai à Eckwersheim, en Alsace, selon les informations disponibles le TGV aurait heurté une pile de pont après déraillement et une des « locomotives »est tombée dans le canal tandis que les autres rames se renversaient.

Sur un total de 47( ?) passagers le bilan seraient de 11 morts et disparus et 39 blessés dont des enfants.

Toutes les victimes sont des agents de la SNCF qui procédaient aux essais de cette nouvelle rame.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/accident-de-tgv-en-alsace-les-recherches-de-corps-se-poursuivent-la-caus

Analyse

Les accidents graves de TGV sont rares depuis sa mise en service en 1981 en particulier « les sorties de voie » ou déraillement.

Actuellement aucune explication n’a été avancée pour cet accident.

Au-delà de ces recherches de cause on peut s’interroger sur la présence d’enfant dans une rame de TGV effectuant des essais, probablement des enfants de personnels profitant du « spectacle ».

Cet événement doit entrainer une réflexion pour l’ensemble des acteurs de secours qui peuvent « un jour ou l’autre » participer à un dispositif « DPS »(dispositif prévisionnel de secours) mis en place pour une activité festive quelconque( match de foot, course automobile, concert de musique etc.) : ne jamais profiter de cette possibilité d’y faire assister sa famille  en raison du dilemme en cas d’accident collectif, assurer son rôle d’acteurs de secours ou se préoccuper du sort de sa famille ?

  • Chine, glissement de terrain, le 14 novembre 2015

Les secours se poursuivent pour essayer de retrouver des survivants dans le glissement de terrain survenu dans la province du Zhejiang, à l’est de la Chine

Des coulées de boues et des chutes de rochers ont enseveli 27 maisons dans ce village, et 21 autres ont été inondées.

Le bilan initial fut de 21 morts et 16 disparus, d’autres sources donnent 21 morts et 21 disparus.

http://french.xinhuanet.com/2015-11/15/c_134818784.htm

Analyse

Les conséquences de cet événement s’inscrivent dans « le classique » des glissements de terrain de cette importance après des pluies importantes : glissements de terrain et coulées de boues sont associés, les recherche de survivant sont difficiles et souvent totalement infructueuses, les bilans humains toujours provisoires comportent toujours des disparus, en fait des « morts potentiels » dont les corps ne seront jamais retrouvés.

Au délai des recherches  éventuelles des disparus, l’essentiel des actions de secours et de soins sera orienté vers la prise en charge des rescapés-sinistrés.

  • France, interdiction provisoire  des feux d’artifices en Ile de France, le 15 novembre 2015

« Jusqu’au 16 novembre minuit, un arrêté, pris samedi 14 novembre par le préfet de police de Paris,  interdit la vente et le transport des engins d’artifice en Ile-de-France. Un arrêté bien évidemment pris dans le “contexte des attentats” qui prohibe “la cession, à titre onéreux ou non, des artifices de divertissement” ainsi que leur transport par les particuliers. »

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentats-a-paris-les-engins-d-artifice-interdits-en-ile-de-france-7780516631

Analyse

La mise en œuvre des feux d’artifices et des pétards a toujours été l’occasion de fausses alertes, de de rumeurs et de panique de foule dans des villes où sont survenus récemment des attentats terroristes marqués par des explosions et de tirs d’armes automatiques.

Dans les Lettre de la SFMC ces événements ont été relatés à plusieurs reprises.

Il apparait donc logique d’interdire l’emploi de ces systèmes pyrotechniques mais pourquoi pour une durée si courte ?

  • Brésil, rupture d’un barrage minier, le 6 novembre2015

« Un village presque entièrement submergé et un bilan provisoire d’au moins 17 morts et cinquante blessés. C’est la conséquence de l’effondrement d’un barrage minier dans le sud-est du Brésil. Une coulée de boue a déferlé sur deux kilomètres dans la localité de Bento Rodrigues, engloutissant des habitations et rendant impraticables les voies d’accès au village. Les habitants ont été évacués mais outre les victimes retrouvées, une quarantaine de personnes manqueraient à l’appel. Les conséquences sur l’environnement pourraient être désastreuses. Cette coulée est constituée de déchets provenant d’une exploitation de minerai de fer et elle contient des résidus toxiques. Pour l’heure, aucune explication sur l’origine du désastre. Le barrage était géré par une compagnie minière, propriété de deux groupes, brésilien et australien ».

http://fr.euronews.com/2015/11/06/bresil-un-barrage-minier-s-effondre/

Analyse

Un deuxième barrage s’est effondré deux jours après et actuellement un 3° barrage est instable

Les barrages miniers sont des ouvrages d’art particulier construits pour retenir  des eaux « industrielles « provenant d’une activité minière.

Ces barrages sont également dénommés barrage de stériles qui est donc  une structure visant à contenir les stériles miniers et les eaux usées lorsque les métaux lourds forment un dépôt avant le retour de l’eau au milieu local.

Les ruptures de ces barrages exposent donc les populations –victimes  à deux types de dangers et de risques ; celui de la noyade par la masse d’eau et de boue qui déferlent et ensuite aux contaminations des sols par les résidus toxiques.

Ce sont donc des catastrophes « duales » et pour lesquelles les secours immédiats sont de même  nature que pour la rupture d’un barrage en eau.

    -1966, Bulgarie : rupture du barrage de la mine de cuivre de Plakalnitsa près de Vratsa, des dégâts matériels important et environ 500 morts.

    -2010, Hongrie : rupture du barrage de retenue d’une usine d’aluminium, 10 morts.

    -2010, Mozambique : rupture du barrage de retenue d’une usine de titane ,des morts?

  • Etats-Unis un déraillement de train de TMD, le 6 novembre 2015

32 wagons ont quitté la voie après un déraillement. L’accident s’est produit près de la ville américaine d’Alma, dans le Wisconsin. Le déraillement du train, qui transportait des réservoirs remplis d’alcool dénaturé, a entraîné la fermeture des routes avoisinantes et l’évacuation des habitants du quartier. La catastrophe a eu lieu le long du fleuve Mississippi

http://actu.orange.fr/image/monde/etats-unis-un-spectaculaire-deraillement-vu-du-ciel-magic_CNT000000ffACA.html

Analyse

Ce type d’accident est actuellement très fréquent aux Etats-Unis et au Canada, leurs conséquences sont variables, celle survenue l’an dernier à Lac Mégantic illustre bien les risques permanents pour les populations avoisinantes, concept particulier qu’il faut prendre en compte dans les conséquences des catastrophes industrielles et technologiques.

  • Turquie, intoxications collectives avec alcool frelaté, le 2 novembre 2015

Le bilan des victimes, ayant consommé récemment de l’alcool frelaté à Istanbul en Turquie s’est élevé à 23 morts, rapporte l’agence de presse turque Anatolie.

11 personnes sont mortes durant le weekend, alors qu’une quinzaine d’autres individus se trouvent encore dans les soins intensifs dans plusieurs hôpitaux de la ville.
Au total, 89 personnes ont été hospitalisées depuis le 18 octobre dernier à Istanbul. Elles avaient toutes bu du “Raki”. Il s’agit d’une boisson anisée fortement alcoolisée de consommation courante en Turquie. Les autorités ont détecté la présence d’alcool méthylique dans cette  boisson

http://www.jawharafm.net/fr/article/turquie-23-deces-lies-a-l-alcool-frelate/106/29506

Analyse

Avec les intoxications alimentaires  d’origine infectieuse le plus souvent, ce sont les intoxications avec de l’alcool frelaté que représentent les formes d’intoxications collectives graves le plus souvent recensées.

René Noto