Archives mensuelles : novembre 2016

Simulation et débriefing, ABBAS, Besançon

Association Bourguignonne des Acteurs de la Simulation en Santé
ABBAS
7ème journée de rencontre
vendredi 25 novembre 2016
Faculté de médecine de Besançon
19 rue Ambroise Paré
25000 BESANÇON

L’Association Bourguignonne des Acteurs de la Simulation en Santé organise sa 7ème journée de rencontre le vendredi 25 novembre 2016 à Besançon.
L’ABASS est un réseau pluridisciplinaire de professionnels de Bourgogne et d’autres régions intéressés par la simulation comme outil pédagogique;
Son but est de regrouper des professionnels, issus de divers horizons afin de partager leurs expériences et leurs compétences.

Le thème de cette 7ème journée sera:  Le débriefing.
Accueil des participants dès 8h15.  Programme 7ème journée ABAS

Un thème de médecine de catastrophe sera présenté :
Débriefing de masse au cours de simulations de catastrophes.

L’affiche de la journée : Affiche 7ème journée

Inscription par mail avant le 11 novembre : assobass@gmail.com
Règlement par chèque à adresser à :
ABASS, 6 rue de la Chaume 21140 Montigny sur Armançon
Adhérent : 10€
Non adhérent : 25€
Etudiant : 5€

Le repas offert par nos partenaires ANFH Bourgogne et ANFH Franche-Comté.

Le Président de l’ABASS : Frédéric Lepetit
www.simulationsante.eu

Journée scientifique ALFEST, Paris

ALFEST
Association de langue française pour l’étude du stress et du trauma
Journée scientifique de l’Alfest
 Mardi 22 novembre 2016
«Victimes du terrorisme: Quelles questions?»
Ecole du Val de Grâce
PARIS

Programme :

8 45  – Accueil des participants et ouverture

9 00 – Ouverture et présidence: Humbert Boisseaux et Carole Damiani
9 15 –  – Michel Wieviorka, (Docteur en sociologie, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Président du directoire de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH), Paris) « Le terrorisme et son impact, de l’ère classique à l’ère globale »
10 15 –  Hélène Bazex (Docteur en psychologie, coordinatrice du plan de lutte anti terroriste, DIRP de Toulouse) « Détection et prise en charge de personnes radicalisées: pratiques et déontologie ».

11 15 – Pause -café

Présidence: Etienne Vermeiren et Marc-Paul Sebastiao
11 45 – Jean-Philippe Rondier (Psychiatre, Professeur agrégé du Val de Grâce, Paris): « Victime et trauma: où est le sujet »
12 30 – Pause – Repas libre

Présidence: Etienne Vermeiren et Marc-Paul Sebastiao
14 00 – Dominique Mastelli (Psychiatre, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, référent CUMP Alsace et Bas-Rhin) , « Clinique et thérapie, quelles évolutions? »

Table ronde autour de l’enfant victime: Jean-Michel Coq, Gilbert Vila, Aviva Meimoun à partir des communications:

15  00 – Gilbert Vila « A propos de l’enfant victime du terrorisme, clinique et prise en charge » (Pédopsychiatre, Centre de victimologie pour mineurs, Trousseau, Paris)

16 00 –  Aviva Meimoun et Sarah Hammani  (Médecin coordonnateur et psychologue de l’Unité de soins « psychotraumatismes et résilience » de l’OSE, Paris) « Aider les enseignants à gérer un événement grave en milieu scolaire à partir d’une expérience israélienne »

17 00  – Synthèse – Informations diverses et clôture de la journée

programme-et-bulletin-d-inscription

 

Actualités 2° semaine novembre

Actualités 2° semaine de novembre 2016

 

  • 15 novembre 1900 : déraillement du Sud-Express dans le département des Landes entre les gares de Saint-Geours et de Saubusse.
    Le caractère prestigieux de ce train de luxe, la proportion élevée des victimes rapportée au nombre de ses occupants, (14 morts et 16 blessés sur 47 passagers) et la notoriété de certains de ceux-ci lui donnèrent à l’époque un retentissement particulier.
  • 12 novembre 1996, il y a 20 ans :Collision aérienne  Charkhi Dadri – le vol 763 Saudi Arabian Airlines, , entre en collision avec le vol 1907 Kazakhstan Airlines, à Charkhi Dadri en Inde faisant 312 victimes à bord du 747 et 37 dans l’Iliouchine Il-76. Avec un bilan final de 349 morts, cet accident est devenu la plus grave collision en vol de l’histoire de l’aviation.
  • 11 novembre 2000 : incendie d’un funiculaire à Kaprun, en Autriche. L’accident, qui a eu lieu dans un tunnel, provoque la mort de 155 skieurs.
  • 15 novembre 2003 :Saint Nazaire , effondrement de la passerelle qui relie au quai le Queen Mary II, en cale sèche aux Chantiers à L’accident provoque la chute d’une hauteur de 18 m de 45 visiteurs et employés des chantiers. Bilan: seize morts et 29 blessés.

Et en 2016 ?

Cette deuxième semaine du mois de novembre a été marquée par quelques événements

Nouvelle-Zélande, séisme le 13 novembre 2016
Séisme de magnitude 7,8 ressenti sur l’ensemble du territoire néo-zélandais, la principale secousse est survenu lundi à 00H02 heure locale (dimanche 11H02 GMT), frappant les régions de l’Ile du Sud. Son épicentre a été localisé à 23 km de profondeur et à environ 90 kilomètres au nord de Christchurch.
Dans les heures suivant le principal séisme, des centaines de répliques ont secoué le pays, certaines d’une magnitude supérieure à 6.
De puissantes vagues, certaines de deux mètres de haut, consécutives au choc tellurique initial ont frappé les côtes, a annoncé le ministère de la Défense civile. Il avait également averti dans un bulletin spécial que d’autres vagues, susceptibles d’atteindre cinq mètres, pouvaient suivre et provoquer un “tsunami destructeur”, ce qui n’a pas été le cas.
Les sirènes d’alerte au raz-de-marée ont été aussitôt activées sur le littoral de l’Ile du Sud ainsi que sur la côte est de l’Ile du Nord, tandis que les autorités enjoignaient aux habitants de ces zones exposées de se réfugier sur les hauteurs et que policiers et secouristes faisaient du porte-à-porte pour évacuer les habitations du bord de mer.

http://fr.euronews.com/2016/11/14/nouvelle-zelande-au-moins-deux-morts-et-beaucoup-de-degats-apres-le-seisme
http://www.boursier.com/actualites/reuters/fortes-repliques-en-nouvelle-zelande-des-touristes-evacues-196943.html?fil6

Analyse

Ce séisme, un des plus puissant subi par cette région a été marqué par plusieurs faits :
-Beaucoup de dégâts matériels et en particuliers les infrastructures, qui ont été les plus touchées, routes déformées ou fissurées, voie de chemin inutilisables par arrachement des rails, isolant ainsi plusieurs zones, la circulation de trains comme la navigation de ferries a été interrompue et des pannes de courant et de téléphone constatées.
-Associations de mauvaises conditions météorologiques entravant les secours et représentant une agression supplémentaire pour les populations sinistrées.
– Nombreuses personnes  dans une zone touristique isolée ont du être évacuées par hélicoptère confirmant ainsi que la présence de touristes aussi bien nationaux qu’étrangers représentent une contrainte supplémentaire pour les équipes de secours en raison de l’impact à la fois médiatique et psychosocial de « touristes- victimes ».
-Importance des glissements de terrain, ce qui confirment que les séismes représentent une autre cause majeure de glissements de terrai à coté des inondations, 80.000 à 100.000 glissements de terrai auraient été constatés lors de ce séisme.
-La nécessité de pratiquer de très nombreuses évacuations préventives aussi bien dans les zones côtières (alerte au tsunami) que dans l’intérieure des terres  en raison des risques induits par des répliques sur des bâtiments fragilisés.
-Aperçu précis des manifestations du séisme grâce aux caméras de surveillance qui ont pu enregistrer les phénomènes dynamiques des secousses.
-Bilan humain très faible bien que le séisme soit survenu la nuit, en février 2011 un séisme de magnitude 6,3 avait fait 185 morts.
La Nouvelle-Zélande se trouve à la limite des plaques tectoniques de l’Australie et du Pacifique, zone qui fait partie de la “ceinture de feu” du Pacifique, où jusqu‘à 15.000 séismes sont enregistrés chaque année, c’est donc une région d’endémie de séismes.

France, accident de car scolaire, le 14 novembre 2016
Un car scolaire est heurté par un camion, le bilan initial est de un mort et plusieurs blessés : le pronostic vital d’un collégien de 15 ans hospitalisé à Amiens était toujours engagé ce mardi après la collision frontale survenue lundi sur la RN 25, à Bavincourt. Un accident qui a coûté la vie à la conductrice du car, qui a pu crier et ainsi alerter les enfants de l’imminence de l’impact. Selon nos informations, des enfants ont ainsi pu s’accrocher aux sièges, ce qui a peut-être permis d’éviter que le bilan ne soit plus lourd encore.Âgé de 30 ans, le conducteur du camion qui transportait des betteraves est, pour sa part, toujours entre la vie et la mort au CHRU de Lille, après avoir été transféré d’urgence de l’hôpital d’Arras où il avait été conduit dans un premier temps.

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/accident/ce-que-l-on-sait-de-la-collision-mortelle-entre-un-car-scolaire-et-un-camion-dans-le-pas-de-calais
http://www.lavoixdunord.fr/74740/article/2016-11-15/accident-de-bus-scolaire-un-collegien-et-le-routier-toujours-entre-la-vie-et-la

Analyse

Accident de la circulation à classer dans les urgences collectives même si le nombre de victimes est  très  faible.
En effet les accidents de car ont toujours un impact médiatique et émotionnel important qu’il s’agisse d’enfants, (Accident du tunnel de Sierre en mars 2012, 28 morts dont 22 enfants), de touristes étrangers ou nationaux (Espagne, accident à Barcelone en septembre 2016, Taiwan, juillet 2016), de personnes âgés (Accident de Puissegin en Girond en octobre 2015,43 mort), de sportifs en déplacement (Maroc, avril 2015, 33 morts)
Suivant les circonstances  et lieux de survenue, la nature des voyageurs, cet impact peut être local, régional, national, plurinational, continental voire international au même titre que certains accidents d’avion.

Iran, accident de car le 8 septembre, 2016
L’accident s’est produit mardi soir lorsque l’autocar, qui a eu une panne de freins, s’est renversé.
Il emmenait en Irak des fidèles pour participer au grand pèlerinage d’Arbaïn, a précisé mercredi l’agence Isna. L’Arbaïn a lieu le quarantième jour du «martyre» de l’imam Hussein, troisième successeur du prophète selon les musulmans chiites .

http://www.tdg.ch/monde/faits-divers/panne-frein-26-morts/story/25949642

Analyse

Autre catégorie d’occupants de car accidenté.

Communication réseau social et comportement
Un homme de  21 ans, a crée une page Face book consacrée à la météorologie dont il féru et dénommée  Weather Outlook. Son contenu est assez simple puisqu’il s’agit d’une page relayant les prévisions météo dans l’état du Kentucky, là où il vit.
Sa page manquant  de visibilité et pour augmenter son nombre de vues, il a déclenché un feu de forêt et  a filmé ce le feu en direct sur Face book Live en mode « vidéo.

Voir les images
http://www.phonandroid.com/facebook-live-homme-declenche-feu-foret-obtenir-plus-vues.html

Analyse

Après le danger des « selfies » ou autoportraits, de la chasse au Pokémon, des téléphone portables dans la conduite automobile, des  jeux de drones autour des aéroports. ..
La relation de cet événement est-il justifié dans un contexte » catastrophe ?
Les feux de forêts chaque année dans toutes les régions du monde représentent une source d’agressions multiples, environnementales, matérielles, humaines, économiques…
Leurs origines étant souvent accidentelles et/ou volontaires cet événement de mise à feu pourrait renter dans une autre catégorie, laquelle ??

Thaïlande, épidémie de dengue
En Thaïlande, selon le Bureau of Epidemiology du Ministère de la santé, le nombre de cas de dengue est en très nette augmentation avec 54.000 cas dont 51 décès.
La fièvre dengue a touché toutes les 77 provinces thaïlandaises, avec le taux de contamination le plus élevé à Maehongsorn (388 / 100 000 habitants En outre, 51 décès liés à la dengue ont été signalés à ce jour.

Il existe quatre types du virus étroitement liés, mais différents, qui peuvent causer la dengue (DEN1, DEN 2, DEN 3, DEN 4).

https://www.thailande-fr.com/actu/51754-epidemie-de-dengue-thailande-54-000-cas-dont-51-mortels

Analyse
La Thaïlande par l’importance et la nature de ses sites touristiques attirerait entre 15 et 16 millions de touristes  par an.
Dans cette perspective on peut imaginer la vulnérabilité  de ces touristes vis-à-vis de la dengue.

La fièvre Ebola en Afrique, quelles nouvelles informations ?
Si l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement déclaré la fin de l’épidémie le 14 janvier dernier, le monde n’est pas totalement à l’abri d’un retour du virus Ebola, selon des experts médicaux réunis mercredi 9 novembre à Dakar pour une conférence de santé.
Les intervenants ont ainsi averti qu’à défaut d’une vigilance accrue, la fièvre hémorragique à virus Ebola pourrait réapparaître à tout moment dans les trois pays qui étaient précédemment touchés par l’épidémie : la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/18398-Ebola-les-experts-redoutent-le-retour-de-la-maladie

Vaccin « Ebola » en cours de préparation, avril 2016 ?

Pas besoin d’avoir fait médecine pour combattre Ebola ». Voilà le mot d’ordre de la campagne  lancée par l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale). Son objectif : mobiliser 300 volontaires pour un essai clinique national devant évaluer l’efficacité d’un vaccin préventif contre Ebola. Cet essai concerne plusieurs villes dont Rennes, Saint-Etienne ou encore Paris. Mais c’est le Centre d’Investigation clinique de Strasbourg qui coordonne les opérations et reçoit les candidatures.

http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/15319-Ebola-Strasbourg-cherche-des-volontaires-pour-tester-un-vaccin

Ebola, une mutation provoquée ?

L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’ouest a fait entre 2013 et 2016 quelques 11.300 victimes et contaminé plus de 28.OOO personnes. Quelques mois après l’annonce de la fin de la maladie dans cette partie du continent africain, deux virologistes viennent de faire une découverte alarmante sur la propagation de la pandémie. Dans les conclusions de son enquête, le chercheur Jeremy Luban de l’université du Massachusetts a affirmé que le virus responsable des dégâts causés par la maladie avait été muté pour mieux s’adapter à l’organisme de l’homme: « nous pensons que la mutation est en fait une adaptation aux humains », a-t-il déclaré dans les résultats de ses analyses parues le jeudi 3 novembre 2016 dernier dans la revue ‘‘Cell’’.* Cette mutation aurait permis à l’épidémie de se propager rapidement d’homme à homme car plus de 90% des personnes infectées ont été contaminées par la version mutante du virus connue sous l’appellation A82V. Cependant, Luban a tenu à émettre quelques réserves sur l’avancée de cette théorie : «il est très difficile de prouver qu’une mutation comme celle-ci est responsable de la sévérité de l’épidémie…

http://www.cotedivoire.news/actualite/6063-epidemie-ebola-afrique-ouest-virus-mute-mieux-infecter-humains.html
http://www.sciencemag.org/news/2016/11/has-new-mutation-ebola-virus-made-it

Article original
*« Ebola Virus Glycoprotein with Increased Infectivity Dominated the 2013–2016 Epidemic »
DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.cell.2016.10.014

La grippe aviaire en Suisse ?
Après la découverte de cas de grippe aviaire autour du lac de Constance, la Confédération prend des mesures. Elle a édicté mercredi une ordonnance à caractère urgent: une zone de contrôle sur une bande de 1 km autour du lac a été établie et la surveillance augmentée

Lire la suite des informations

http://www.tdg.ch/suisse/berne-prepare-lutter-epidemie/story/25612088

 René Noto

 

4th DiMiMED, Düsseldorf

4th DiMiMED International Conference
on
Disaster and Military Medicine
Düsseldorf, 15-16 novembre 2016

DiMiMED, the Conference on Disaster and Military Medicine is being held for the fourth time during the MEDICA in Düsseldorf.

During the last three years, DiMiMED has grown intoan internationally recognized Conference focussing on current issues in military medicine and disaster medicine. The disasters taking place all over the world have shown that it is absolutely essential for civilian medical services and the military medical services to join forces to provide optimum on-site medical care.
In addition to civilian medical services, the medical services of the armed forces are increasingly used to deal with disasters. DiMiMED provides a platform for exchanging experiences, holding discussions and for promoting global cooperation.

Management, it gives us great pleasure to welcome you to the fourth international Conference on Disaster and Military Medicine on the 15th and 16th of November 2016 in Düsseldorf.
Alongside other issues, the conference will focus on issues in Disaster Medicine, Traumatology, Pre-Hospital Care, Medical Evacuation and Transport. Internationally acclaimed experts will speak about their experiences and encourage exchanges of ideas.
It would give us immense pleasure to welcome you in Düsseldorf.

MAIN TOPICS
CHALLENGES, INNOVATIONS AND SCIENTIFIC DEVELOPMENTS
IN DISASTER AND MILITARY MEDICINE
• Medical Challenges in Refugee Crisis
• Infectious Diseases
• Traumatology
• Medical Evacuation Transport
• CBRN
• Mental Health
• Rehabilitation
• Disaster Medicine
• Simulation

For more information : dimimed_dd_flyer
Program : program_draft_dimimed2016

Pour contacter le site de Dimimed :

http://www.beta-publishing.com/veranstaltungen/dimimed-duesseldorf/

10° JANISP Simulation Org. Sec. Arcachon

 

10èmes Journées nationales des Infirmiers Sapeurs-Pompiers

Arcachon
Palais des congrès
9-10 octobre 2016

Au cours de ces journées seront abordés deux thèmes de médecine de catastrophe :
– La simulation en santé au sein du SSSM : Simulation et gestion d’ACEL,
– l’infirmier et l’organisation des secours : place l’officier santé dans la chaîne de commandement.

Pour tout renseignement :
www.infirmiersapeurpompier.com

Flyer - JANISP 2016

Actualités 1ere semaine nov. 2016

Actualités 1° semaine de novembre 2016

 

– 1er novembre 1347, les autorités du port de Marseille acceptent un bateau génois dont ils savent pourtant qu’il est porteur de la peste… L’épidémie va se développer dans toute l’Europe et tuer en quelques mois jusqu’à 40% de la population. En quatre ans, 25 à 40 millions de morts.

-1° novembre 1755, Portugal : Le bilan du séisme de Lisbonne atteint 60 000 morts.

-1° novembre 1914, à la bataille de Coronel, au large du Chili : Le Scharnhorst et autres navires allemands coulent le Good Hope et le Monmouth, 1600 marins anglais sont tués.

-1° novembre1956  à Springhill, en Nouvelle-Écosse : Une explosion fait 39 morts dans une mine de charbon.

1° novembre 1970, Saint -Laurent -Pont : Incendie du dancing le 5-7, bilan de 146 morts dont certains ne purent jamais être identifiés.

1° novembre 1986, Bâle : Un incendie dans les entrepôts du groupe chimique Sandoz, provoque une grave pollution du Rhin.

Et en novembre 2016?

Réchauffement climatique, des inégalités territoriales ?

« Les Alpes, seraient deux fois plus touchés par le réchauffement climatique que le reste du monde. C’est le résultat d’une étude menée par 75 climatologues et 40 experts. Fonte des glaciers, limite des chutes de neige à la hausse, glissements de terrains, inondations… les effets sont déjà visibles et ils devraient empirer.Les conséquences sont déjà visibles. Les glaciers fondent, la limite des chutes de neige augmente. Les événements météorologiques extrêmes comme des vagues de chaleur ou des intempéries et inondations sont plus fréquents, de même que les chutes de pierres ou glissements de terrain »

http://www.arcinfo.ch/articles/suisse/rechauffement-climatique-la-suisse-est-deux-fois-plus-touchee-que-le-reste-du-monde-598646

Connaissance de la topographie comme  facteur de sécurité en montagne

Les démarches entreprises auprès de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) se sont concrétisées par l’identification des pentes supérieures à 30°, propices aux départs d’avalanche en période d’instabilité, sur les cartes numériques. Ce paramètre, est avec le niveau de risque d’avalanche, à partir du risque 3 (marqué) et la taille du groupe, un seuil clé dans la méthode dite du 3 par 3 permettant d’appréhender la conduite de sorties en ski de randonnée ou en hors-piste.Autre mesure en voie d’officialisation et expérimentée l’hiver dernier, le remplacement des drapeaux (jaune, damiers et noir), que seule la France et l’Andorre utilisent, par des panneaux d’information sur les risques d’avalanche en hors-piste. À chaque niveau de risque de l’échelle européenne, qui va de 1 à 5, correspond un pictogramme et un code couleur (de vert à rouge et noir) avec un voyant lumineux.

http://www.ledauphine.com/montagne/2016/11/07/les-pentes-superieures-a-30-signalees-sur-les-cartes-ign-avalanche

Protection contre les catastrophes naturelles

Le 2 novembre   2016 l’assemblée nationale a adopté en première lecture un amendement au projet de loi de finances pour 2017  qui visent a proroger 5 dispositif de prévention des risques naturels majeurs qui arrivent à expiration en 2016.Ces mesures, concernent le financement des plans de prévention des risques naturels (PPRN), des études et travaux de mise en conformité des digues domaniales, la poursuite du plan séisme Antilles (PSA), ainsi que les aides à la démolition des quartiers d’habitats informels dans les départements et régions d’outre-mer.

Analyse

Pour l’ONU un « habitat informel « est un “groupement de plus de 10 logements situés sur des terrains publics ou privés, construits sans autorisation du propriétaire, en dehors de toute formalité juridique et sans respect des lois de planification urbaine”.

Ces quartiers informels, dont les habitants sont estimés représenter aujourd’hui le tiers des habitants des villes de la planète, soit près d’un milliard de personnes (UN-Habitat, 2003) sont donc très vulnérables vis-à-vis des événements naturels.

Haïti, inondations, le 5 novembre 2016

Inondations majeures en Haïti outré les dégâts matériels important bilan de plus de 10 morts.

http://www.alterpresse.org/spip.php?article20848#.WCEMeyRvOM8

Analyse

Les informations précisent que plusieurs morts seraient dues aux effondrements d’habitations qui n’ont pas résister aux « intempéries ».Il apparait donc évident que la protection contre les inondations et les glissements de terrain passent aussi par la réalisation de bâtiments résistants et la suppression des « habitats informels ».

Les accidents quotidiens

Accident de circulation : Un carambolage impliquant une douzaine de véhicules a eu lieu vers 16h30 sur l’autoroute A39 à hauteur de Bersaillin dans le Jura. L’accident a été provoqué par une chute de grêle.Les secours sont intervenus pour secourir une quarantaine de personnes, dont des enfants. Selon les premières constatations, cinq personnes sont blessées, dont une pour laquelle le pronostic vital est engagé.Les dégâts matériels sont considérables, de nombreux véhicules sont inutilisables

http://www.leprogres.fr/jura/2016/11/06/gros-carambolage-sur-l-a39

-Incendie d’habitation : le 7 novembre: Nogent, Grande rue du Général-de-Gaulle, Une femme d’une trentaine d’années a trouvé la mort dans l’incendie de son studio à Nogent.

http://www.leparisien.fr/nogent-sur-marne-94130/nogent-elle-meurt-dans-un-incendie-07-11-2016-6299193.php

-Explosion d’une bouteille de gaz

Celle-ci a été entreposée dans un four, la bonbonne a explosé au moment de l’utilisation du four.

Sous le souffle de la déflagration, le mur de la pièce voisine qui sépare le salon d’un couloir a été complètement détruit par la déflagration et une porte a été arrachée. Indemne, la victime, une septuagénaire, a tout de même été conduite à l’hôpital pour des examens de contrôle.

http://www.20minutes.fr/strasbourg/1956779-20161108-alsace-stocke-bonbonne-gaz-four-mur-explose

Analyse

Trois événements ordinaires dans le domaine des urgences individuelles et collectives, et quel intérêt dans le domaine de la « catastrophe » ?La mise en place d’une politique de protection des populations contre les risques majeurs naturels, technologiques, industriels, sociétaux, sanitaires…. nécessitent  une base un « pré requis » parmi la population ciblée.Ce pré requis doit se concrétise dans la prise en compte des risques quotidiens, or :

-Un simple incendie d’immeuble, probablement d’origine électrique dans des locaux d’habitation  probablement sans détecteur de fumée. Depuis 2015 ceux-ci doivent être installés mais sans obligation légale.

– Une chute de grêle même inopinée devrait entrainer des réflexes de sécurité, ralentissement, augmentation des distances de sécurité.

                – Quant  au rangement d’une bouteille de gaz dans un four ?

Etats-Unis : Explosion d’un oléoduc, le 2 novembre 2016

Le plus important oléoduc des Etats-Unis dans l’Etat de l’Alabama, a été atteint par une explosion suivie d’un incendie, après un heurt par un excavateur. Le bilan est de 1 mort et cinq blessés.

http://www.20minutes.fr/monde/1953291-20161102-etats-unis-oleoduc-geant-alabama-ferme-apres-explosion-mortelle

Analyse

Si on ne tient pas compte des sabotages actes de piraterie pour vol et des attentats, la plupart des explosions et incendies de pipe-line sont dus à des accidents par forage et excavation à proximité des installations.

Explosions : des risques potentiels ?

La marque Siemens vient d’alerter ses clients concernant une défaillance sur certains modèles de gazinières, Un défaut au niveau du raccord de gaz peut entraîner des fuites. « Dans certains cas, le gaz pourrait s’échapper et, dans de très rares cas, exploser », Ces risques peuvent concerner 170.000 exemplaires fabriqués entre 2009 et 2011 en Europe et 257 exemplaires en France

http://www.20minutes.fr/economie/1953867-20161103-siemens-170000-exemplaires-gazinieres-exposees-risque-explosion

Analyse

Il s’agit là d’un risque potentiel, individuel dans ses circonstances de survenue, mais collectifs dans ses conséquences.

Haïti, effondrement d’un immeuble, le 2 novembre 2016

Un ancien bâtiment au centre ville de Port-au-Prince s’est effondré, le bilan initial faisait état de 4 morts et des recherches ont été effectuées pour retrouver d’éventuels survivants

http://www.journal509.com/a-la-une/actualite-en-haiti/4-morts-4-blesses-effondrement-dun-immeuble-a-port-prince.html

Analyse

Les effondrements d’immeubles  en milieu urbain sont souvent signalés, ils représentent une cause d’urgence collective très spécifique quant aux causes de survenue, aux conséquences immédiates et aux implications générales.

René Noto

Actualités 1ère semaine de novembre

Actualités 1ère semaine de novembre 2016

  – 1er novembre 1347, les autorités du port de Marseille acceptent un bateau génois dont ils savent pourtant qu’il est porteur de la peste… L’épidémie va se développer dans toute l’Europe et tuer en quelques mois jusqu’à 40% de la population. En quatre ans, 25 à 40 millions de morts.
-1° novembre 1755, Portugal : Le bilan du séisme de Lisbonne atteint 60 000 morts.
-1° novembre 1914, à la bataille de Coronel, au large du Chili : Le Scharnhorst et autres navires allemands coulent le Good Hope et le Monmouth, 1600 marins anglais sont tués.
-1° novembre1956  à Springhill, en Nouvelle-Écosse : Une explosion fait 39 morts dans une mine de charbon.
1° novembre 1970, Saint -Laurent-du-Pont : Incendie du dancing le 5-7, bilan de 146 morts dont certains ne purent jamais être identifiés.
1° novembre 1986, Bâle : Un incendie dans les entrepôts du groupe chimique Sandoz, provoque une grave pollution du Rhin.

  • Réchauffement climatique, des inégalités territoriales ?

« Les Alpes, seraient deux fois plus touchés par le réchauffement climatique que le reste du monde. C’est le résultat d’une étude menée par 75 climatologues et 40 experts. Fonte des glaciers, limite des chutes de neige à la hausse, glissements de terrains, inondations… les effets sont déjà visibles et ils devraient empirer.Les conséquences sont déjà visibles. Les glaciers fondent, la limite des chutes de neige augmente. Les événements météorologiques extrêmes comme des vagues de chaleur ou des intempéries et inondations sont plus fréquents, de même que les chutes de pierres ou glissements de terrain ».
http://www.arcinfo.ch/articles/suisse/rechauffement-climatique-la-suisse-est-deux-fois-plus-touchee-que-le-reste-du-monde-598646

  • Connaissance de la topographie comme  facteur de sécurité en montagne

Les démarches entreprises auprès de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) se sont concrétisées par l’identification des pentes supérieures à 30°, propices aux départs d’avalanche en période d’instabilité, sur les cartes numériques. Ce paramètre, est avec le niveau de risque d’avalanche, à partir du risque 3 (marqué) et la taille du groupe, un seuil clé dans la méthode dite du 3 par 3 permettant d’appréhender la conduite de sorties en ski de randonnée ou en hors-piste.Autre mesure en voie d’officialisation et expérimentée l’hiver dernier, le remplacement des drapeaux (jaune, damiers et noir), que seule la France et l’Andorre utilisent, par des panneaux d’information sur les risques d’avalanche en hors-piste. À chaque niveau de risque de l’échelle européenne, qui va de 1 à 5, correspond un pictogramme et un code couleur (de vert à rouge et noir) avec un voyant lumineux.
http://www.ledauphine.com/montagne/2016/11/07/les-pentes-superieures-a-30-signalees-sur-les-cartes-ign-avalanche

  • Protection contre les catastrophes naturelles

Le 2 novembre   2016 l’assemblée nationale a adopté en première lecture un amendement au projet de loi de finances pour 2017  qui visent a proroger 5 dispositif de prévention des risques naturels majeurs qui arrivent à expiration en 2016.Ces mesures, concernent le financement des plans de prévention des risques naturels (PPRN), des études et travaux de mise en conformité des digues domaniales, la poursuite du plan séisme Antilles (PSA), ainsi que les aides à la démolition des quartiers d’habitats informels dans les départements et régions d’outre-mer.
Analyse
Pour l’ONU un « habitat informel « est un “groupement de plus de 10 logements situés sur des terrains publics ou privés, construits sans autorisation du propriétaire, en dehors de toute formalité juridique et sans respect des lois de planification urbaine”.Ces quartiers informels, dont les habitants sont estimés représenter aujourd’hui le tiers des habitants des villes de la planète, soit près d’un milliard de personnes (UN-Habitat, 2003) sont donc très vulnérables vis-à-vis des événements naturels.

  • Haïti, inondations, le 5 novembre 2016

Inondations majeures en Haïti outré les dégâts matériels important bilan de plus de 10 morts.
http://www.alterpresse.org/spip.php?article20848#.WCEMeyRvOM8
Analyse
Les informations précisent que plusieurs morts seraient dues aux effondrements d’habitations qui n’ont pas résister aux « intempéries ». Il apparait donc évident que la protection contre les inondations et les glissements de terrain passent aussi par la réalisation de bâtiments résistants et la suppression des « habitats informels ».

  • Les accidents quotidiens

Accident de circulation : Un carambolage impliquant une douzaine de véhicules a eu lieu vers 16h30 sur l’autoroute A39 à hauteur de Bersaillin dans le Jura. L’accident a été provoqué par une chute de grêle.Les secours sont intervenus pour secourir une quarantaine de personnes, dont des enfants. Selon les premières constatations, cinq personnes sont blessées, dont une pour laquelle le pronostic vital est engagé.Les dégâts matériels sont considérables, de nombreux véhicules sont inutilisables
http://www.leprogres.fr/jura/2016/11/06/gros-carambolage-sur-l-a39
-Incendie d’habitation : le 7 novembre: Nogent, Grande rue du Général-de-Gaulle, Une femme d’une trentaine d’années a trouvé la mort dans l’incendie de son studio à Nogent.
http://www.leparisien.fr/nogent-sur-marne-94130/nogent-elle-meurt-dans-un-incendie-07-11-2016-6299193.php
-Explosion d’une bouteille de gaz
Celle-ci a été entreposée dans un four, la bonbonne a explosé au moment de l’utilisation du four. Sous le souffle de la déflagration, le mur de la pièce voisine qui sépare le salon d’un couloir a été complètement détruit par la déflagration et une porte a été arrachée. Indemne, la victime, une septuagénaire, a tout de même été conduite à l’hôpital pour des examens de contrôle.
http://www.20minutes.fr/strasbourg/1956779-20161108-alsace-stocke-bonbonne-gaz-four-mur-explose
Analyse
Trois événements ordinaires dans le domaine des urgences individuelles et collectives, et quel intérêt dans le domaine de la « catastrophe » ?La mise en place d’une politique de protection des populations contre les risques majeurs naturels, technologiques, industriels, sociétaux, sanitaires…. nécessitent  une base un « pré requis » parmi la population ciblée.Ce pré requis doit se concrétise dans la prise en compte des risques quotidiens, or
-Un simple incendie d’immeuble, probablement d’origine électrique dans des locaux d’habitation  probablement sans détecteur de fumée. Depuis 2015 ceux-ci doivent être installés mais sans obligation légale.
– Une chute de grêle même inopinée devrait entrainer des réflexes de sécurité, ralentissement, augmentation des distances de sécurité.
– Quant  au rangement d’une bouteille de gaz dans un four ?

  • États-Unis : Explosion d’un oléoduc, le 2 novembre 2016

Le plus important oléoduc des Etats-Unis dans l’Alabama, a été atteint par une explosion suivie d’un incendie, après un heurt par un excavateur. Le bilan est de 1 mort et cinq blessés.
http://www.20minutes.fr/monde/1953291-20161102-etats-unis-oleoduc-geant-alabama-ferme-apres-explosion-mortelle
Analyse
Si on ne tient pas compte des sabotages actes de piraterie pour vol et des attentats, la plupart des explosions et incendies de pipe-line sont dus à des accidents par forage et excavation à proximité des installations.

  • Explosions : des risques potentiels ?

La marque Siemens vient d’alerter ses clients concernant une défaillance sur certains modèles de gazinières, Un défaut au niveau du raccord de gaz peut entraîner des fuites. « Dans certains cas, le gaz pourrait s’échapper et, dans de très rares cas, exploser », Ces risques peuvent concerner 170.000 exemplaires fabriqués entre 2009 et 2011 en Europe et 257 exemplaires en France
http://www.20minutes.fr/economie/1953867-20161103-siemens-170000-exemplaires-gazinieres-exposees-risque-explosion
Analyse
Il s’agit là d’un risque potentiel, individuel dans ses circonstances de survenue, mais collectifs dans ses conséquences.

  • Haïti, effondrement d’un immeuble, le 2 novembre 2016

Un ancien bâtiment au centre ville de Port-au-Prince s’est effondré, le bilan initial faisait état de 4 morts et des recherches ont été effectuées pour retrouver d’éventuels survivants
http://www.journal509.com/a-la-une/actualite-en-haiti/4-morts-4-blesses-effondrement-dun-immeuble-a-port-prince.html
Analyse
Les effondrements d’immeubles  en milieu urbain sont souvent signalés, ils représentent une cause d’urgence collective très spécifique quant aux causes de survenue, aux conséquences immédiates et aux implications générales.

René Noto

 

 

 

Actualités 2ème quinzaine d’octobre

Actualités de la 2ème quinzaine d’octobre 2016

  • 13 octobre dans le monde : Journée internationale de la prévention des catastrophes.
  • 29 octobre 1863 : Fondation de la Croix-Rouge internationale par Henri Dunant.
  • 20 octobre 1952 : départ des Canaries de l’embarcation d’Alain Bombard, le « naufragé volontaire ».
  • 27 octobre 1972 : France : le vol 696 Air Inter s’écrase contre le pic du Picon alors qu’il entamait son approche de Clermont-Ferrand dans des conditions météorologiques difficiles. L’avion aurait  été frappé par la foudre. L’accident fait 60 victimes parmi les 68 passagers à bord.
  • 15 octobre 1980 : El Asnam, Algérie, important séisme très destructeur, 3000 morts.
  • 15 octobre 1987 : France, tempête importante sur la Bretagne, le Cotentin et le Royaume Uni.
    -En France : 15 morts, 1 250 000 abonnés privés d’électricité, une partie des forêts bretonnes est détruite.
    -En Grande-Bretagne : 19 morts, 15 millions d’arbres cassés ou arrachés, routes, chemins de fer paralysés par les débris et bâtiments endommagés. Plusieurs centaines de milliers de foyers sans électricité par suite du bris de poteaux et de fils. Très grand nombre d’embarcations coulées ou projetées dont un navire qui chavira à Douvres et un traversier qui s’échoua.
  • 31 octobre 1999 : Vol 990 Egyptair, un Boeing 767 de la compagnie égyptienne Egyptair s’abîme en mer au large de la côte Est des Etats-Unis avec 217 personnes à bord.
    Dans les données de l’enquête la thèses du suicide du copilote est avancée.

Et en octobre 2016

Cette dernière quinzaine du mois d’octobre 2016 a été marquée en France comme en dans le monde par quelques événements particuliers.

  • Chicago, États-Unis, incendie à bord d’un avion, le 27 octobre 2016

Un avion d’American Airlines a pris feu ce vendredi sur la piste de l’aéroport O’Hare de Chicago après qu’un de ses pneus a éclaté au moment du décollage, ont indiqué les autorités fédérales américaines de l’aviation.
Plusieurs personnes ont été blessées et transportées à l’hôpital, a précisé une télévision locale, WGN, tandis que des images de médias locaux montrent des passagers évacués sur le tarmac, une colonne d’épaisse fumée noire s’échappant du côté droit de l’appareil.
http://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/usa-un-avion-prend-feu-au-decollage-plusieurs-blesses-chicago-4586505
Analyse
Les incendies  d’avion au décollage peuvent  avoir des conséquences graves (France, accident du Concorde en 2000) ou sans conséquences humaines majeures (Las Vegas, Etats-Unis, septembre 2015) suivant le moment exact de survenue dans le déroulement du décollage et également suivant la maitrise des opérations d’évacuation quand l’appareil est encore au sol.

  • Déraillement d’un train au Cameroun, le 21 octobre 2016

Accident de train sur la ligne Yaoundé-Douala. Selon l’exploitant, filiale du groupe Bolloré, le train circulait à une vitesse « anormalement élevée». le train qui comportait 12 wagons avec près de 1300 passagers a déraillé probablement en raison de la  vitesse
Le bilan  actuel est de 79 morts et près de 600 de blessés de gravité variable.les Operations de secours ont été très difficiles en raison  de l’importance des destructions, plusieurs désincarcérations ont été nécessaires y compris pour dégager des cadavres.
Analyse
Les deux capitales  économiques et politiques du Cameroun sont distantes de 230 km et les échanges entre les deux villes sont importants par la route, le rail et même l’avion.
Sur la route les accidents sont fréquents et graves : en janvier 2016  accident de car avec 20 morts, en  mars ,21 morts, en avril 7 morts et plus de 30 blessés, en octobre 2016 70 morts et une vingtaine de blessés. (1)
Le trafic ferroviaire est important et en aout 2009 un accident avait fait 5 morts et un millier de blessés.
Pour cet accident le bilan fut très évolutif au fur et à mesure des opérations de secours.
fondsroutiercameroun.org

  • Sibérie, accident d’hélicoptère le 22 octobre 2016

Un hélicoptère Mi-8 transportant 22 personnes qui effectuait la liaison Krasnoïarsk à la ville d’Urengoy en Sibérie, s’écrase l’extérieur de la ville, bilan de 19 morts.
https://francais.rt.com/international/27906-morts-crash-helicoptere-siberie
Analyse
Les circonstances de cet accident ne sont pas précisées : conditions météorologiques défavorables ?
En  juillet 2013, également en Sibérie  un Mi-8 transportant 25 passagers s’était écrasé dans une zone difficilement accessible au milieu de la taïga, en Iakoutie (Sibérie orientale), bilan de  21 morts.

  • Birmanie, naufrage d’un ferry, le 17 octobre 2016

Naufrage d’un ferry avec environ 250 passagers, le bilan provisoire est de 32 morts, le nombre de disparus est inconnu  et le bilan définitif pourrait être beaucoup plus élevé quand l’épave pourra être explorée.
Analyse
Les naufrages sont fréquents en Birmanie. De nombreuses personnes vivant le long de la côte et des installations fluviales facilement inondables dépendent des ferries pour les transporter, beaucoup de navires sont en mauvais état et la surcharge en passagers est fréquente.

  • Australie, accident dans un parc d’attraction, le 25 octobre 2016

Accident collectif familial dans un parc d’attraction situé au sud de Brisbane au c ours d’une activité aquatique, il s’agissait d’un tapis roulant immergé avec des embarcations, celles-ci sont entrées en collision et l’une s’est renversée, le bilan est 4 morts et seuls deux enfants ont survécu.
http://fr.euronews.com/2016/10/25/quatre-morts-dans-un-parc-d-attraction-en-australie
Analyse
Les accidents  dans les parcs d’attraction sont présents chaque année dans toutes les régions du monde et le nombre de blessés, comme leur gravité sont fonction du type d’activité responsable.
Il s’agit certes d’accidents collectifs mais le ressenti des populations sur le plan émotionnel est très important en raison de la distorsion entre une activité festive et de distraction et les conséquences humaines et particulièrement quand il s’agit d’enfant.
En France, à Ajaccio il  ya quelques jours, un chapiteau  de cirque dressé pour une activité destinée aux enfants et renversé par la tempêté avait fait une dizaine de blessés.
En Écosse au mois de juin 2016, un accident avait plus de 11  dont 9 enfants.
http://www.firerank.com/liste/parmi-ces-pires-histoires-daccidents-dans-les-parcs-dattractions-lesquelles-font-froid-dans-le-dos/4187
En France ce type d’accident a donné à une enquête de l’institut national de veille sanitaire.
invs.santepubliquefrance.fr/content/download/95411/…/TR09A253+(manège).pdf18 déc. 2009

  • Égypte, inondations, le 27 octobre 2016

Le bilan inclut six personnes tuées lorsqu’un bus s’est retourné sur une route inondée dans la province de Sohag (sud).
Quatre personnes ont péri dans la province de la mer Rouge (est), a indiqué le ministère dans un communiqué, sans donner plus de détails.
Les fortes pluies sont courantes en Egypte à cette période de l’année et provoquent chaque année des inondations.
http://www.angop.ao/angola/fr_fr/noticias/internacional/2016/9/43/Egypte-morts-dans-des-inondations,ac79f3f5-c1be-4f42-a329-323a4d659775.html

  • Italie, séisme, le 26 octobre 2016

La terre a tremblé à deux reprises dans le centre du pays dans la nuit de mercredi à jeudi, provoquant d’importants dégâts mais ne faisant aucune victime, selon le bilan donné par les autorités. Les secousses ont été d’une magnitude de 5,5 et 6,1. Le chef du gouvernement Matteo Renzi s’est rendu sur place et a annoncé le déblocage immédiat d’une aide de 40 millions d’euros pour les sinistrés. En août dernier, à quelques dizaines de kilomètres, à Amatrice, 300 personnes avaient trouvé la mort dans un autre séisme
http://fr.euronews.com/2016/10/26/seisme-de-54-sur-l-echelle-de-richter-dans-le-centre-de-l-Italie
Analyse
Le séisme, de magnitude 5,4, a été enregistré à seulement 9 km de profondeur dans la zone de Macerata, dans les Marches, selon l’Institut italien de géophysique et de volcanologie.
Il s’agit d’une zone géographique répertoriée pour les risques sismiques, donc une région dans laquelle les tremblements de terre peuvent être « endémiques ».
L’expérience a montré que l’importance des pertes humaines pour une même intensité des secousses dépendaient de deux paramètres principaux ; l’importance des dégats matériels et le taux d’occupation des immeubles au moment de l’événement.
Dans la mesure où il n’est pas encore possible actuellement de prévoir la survenue d’un séisme la seule action de protection des populations réside dans la construction parasismique.
Dans les régions où les constructions sont très anciennes les risques sont donc majeurs.
Pour les mêmes raisons les risques liés aux répliques dans les jours qui suivent doivent entrainer des évacuations préventives.
A l’exception de la prise en charge des quelques blessés les opérations de secours vont se concentrer sur la prise en charge des sinistrés.

  • République du Conga, Kinshasa  effondrement d’immeuble, le 26 octobre 2016

Effondrement d’un immeuble en construction, le bilan provisoire fait état de six morts et trois blessés mais il est probable que ce bilan s’alourdisse en fonction des recherches
http://www.voaafrique.com/a/six-morts-dans-l-effondrement-d-un-immeuble-a-kinshasa/3568157.html
Analyse
Les effondrements d’immeubles représentent un risque collectif nouveau en milieu urbain dans plusieurs régions du monde quand les normes de construction ne sont pas respectées.
Suivant les circonstances il peut s’agir d’immeubles en cours de construction  ou bien d’immeubles déjà occupés depuis peu de temps.
Il est souvent difficile d’établir des bilans précis et rapides pour plusieurs raisons :
-Les immeubles s’effondrent très rapidement et complètement ce qui rend les recherches difficiles.
-Le taux d’occupation est mal connu, même pour les immeubles en construction qui sont souvent partiellement occupés pendent les travaux.

  • France, Angers, effondrement d’un balcon, le 15 octobre 2016

Effondrement d’un balcon lors d’une fête dans un immeuble récent du centre-ville d’Angers.
L’effondrement a été brutal et a entrainé dans sa chute tous les personnes qu’i s’y trouva. Le bilan est de 4 morts et une dizaine de blessés
http://www.liberation.fr/france/2016/10/16/angers-quatre-morts-dans-l-effondrement-d-un-balcon-une-enquete-judiciaire-ouverte_1522250

  • Colombie, glissement de terrain, le 26 octobre 2016

Un important glissement de terrain sur une des autoroutes les plus fréquentées de Colombie a fait au moins six morts et un nombre « indéterminé » de disparus, ont annoncé mercredi les autorités.
L’impressionnante masse de terre a enseveli un tronçon de l’axe entre la capitale Bogota et la deuxième ville du pays, Medellin, paralysant totalement la circulation. «  »Il y a un nombre indéterminé de disparus », et l’instabilité du terrain rendait les opérations de secours difficiles.
http://www.lorientlejour.com/article/1014984/colombie-glissement-de-terrain-sur-lautouroute-six-morts.html
Analyse
Cet événement illustre la diversité des conséquences matérielles des glissements de terrain qui peuvent concerner uniquement des habitations ou bien atteindre des ouvrages d’art tels que les routes.
http://www.meteo-world.com/news/index-4129.php

  • Niger, poursuite de l’épidémie de choléra

Une épidémie de choléra a fait une dizaine de décès cette semaine sur une trentaine de personnes touchées dans la localité de Balla, district sanitaire de Dosso (sud-ouest du Niger), a déclaré jeudi le ministre nigérien de la Santé, Illa Mainassara.
Selon le ministre de la Santé qui a effectué mercredi une visite dans la zone, après le premier cas identifié le 13 octobre dernier, il y a eu une période d’accalmie. Mais du 20 au 26 octobre, au total 27 personnes ont été affectées dont 10 morts, au niveau de la seule localité de Balla.
Il a rassuré que tous les patients ont été pris en charge, un hangar d’isolement a été confectionné à Balla où sont admis tous les nouveaux cas, les puits ont été traités par le service régional de l’Hydraulique, pour contenir la maladie et éviter l’émergence de nouveaux foyers.
http://french.china.org.cn/foreign/txt/2016-10/28/content_39584473.htm
Analyse
Depuis plusieurs mois de nombreux pays de l’Afrique de l’Ouest sont atteints par une épidémie de choléra dont l’origine hydrique est manifeste.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_poli_fr.php?id=29326

  • Pakistan, intoxication collective à l’alcool frelaté

Au moins onze personnes sont décédés après avoir consommé de l’alcool frelaté dans la province centrale du Punjab, et trois autres personnes, seraient t dans un état critique à l’hôpital.
http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/pakistan-au-moins-11-morts-apres-la-consommation-d-alcool-frelate_1845661.html
Analyse
Les intoxications collectives à l’alcool frelaté surviennent dans deux circonstances distinctes :
-consommation au cours d’une activité festive rassemblant un nombre de personnes varié, fêtes de famille et. Il ya donc unité de lieu et de temps dans la consommation et l’apparition  des premiers troubles ;
– consommation dans différents points et à des moments différents suivant les conditions d’approvisionnement des boissons incriminées.il ya alors dispersion des cas à la fois dans le temps et dans » l’espace de vente ».
Dans ces conditions il est beaucoup plus difficile de retrouver l’origine des boissons en cause et de mettre en place des mesures de protection.

René Noto